Mariage pour tous: Les sénateurs socialistes soutiennent le rapporteur du projet de loi

© 2013 AFP

— 

Les sénateurs socialistes ont apporté mardi leur soutien "plein et entier" à leur collègue Jean-Pierre Michel, rapporteur au Sénat du projet de loi sur le mariage homosexuel, poursuivi pour diffamation par Frigide Barjot qui lui reproche de l'avoir décrite comme "la pire des homophobes".
Les sénateurs socialistes ont apporté mardi leur soutien "plein et entier" à leur collègue Jean-Pierre Michel, rapporteur au Sénat du projet de loi sur le mariage homosexuel, poursuivi pour diffamation par Frigide Barjot qui lui reproche de l'avoir décrite comme "la pire des homophobes". — Pierre Andrieu AFP

Les sénateurs socialistes ont apporté ce mardi leur soutien «plein et entier» à leur collègue Jean-Pierre Michel, rapporteur au Sénat du projet de loi sur le mariage homosexuel, poursuivi pour diffamation par Frigide Barjot qui lui reproche de l'avoir décrite comme «la pire des homophobes».

«Par cette motion de soutien, les sénateurs socialistes ne veulent en aucun cas interférer dans la décision de justice», indique dans un communiqué leur président, François Rebsamen. Il s'agit pour eux «simplement de signifier leur estime et leur considération pour leur collègue et saluer la qualité du travail qu'il a mené pour préparer l'examen de ce texte, comme en témoignent les 50 auditions qu'il a menées dans un esprit d'écoute et de concertation», ajoute le sénateur-maire de Dijon.

Frigide Barjot et l'association opposée au mariage homosexuel «La manif pour tous», dont elle est porte-parole, ont assigné en diffamation Jean-Pierre Michel, qui les avait décrites comme «les pires des homophobes», avait annoncé la semaine dernière leur avocat, Alexandre Varaut. «Non seulement je maintiens mes propos, mais je les soutiens. C'est ce que je pense. Je ne vais pas aujourd'hui en tenir d'autres», avait déclaré ensuite le sénateur de la Haute-Saône dans un entretien publié sur le site internet de la chaîne Public Sénat. «Je crois en la justice, qui n'est pas un support publicitaire pour un collectif malsain», a encore dit à l'AFP Jean-Pierre Michel, en annonçant qu'il serait présent le 4 avril pour son assignation à comparaître.