La mairie de Paris ne veut pas de lieu dédié à la mémoire de Chavez

© 2013 AFP

— 

Le Conseil de Paris a refusé lundi d'attribuer le nom du défunt président vénézuélien Hugo Chavez à un lieu de la capitale, comme le proposait le groupe PCF-PG.
Le Conseil de Paris a refusé lundi d'attribuer le nom du défunt président vénézuélien Hugo Chavez à un lieu de la capitale, comme le proposait le groupe PCF-PG. — Leo Ramirez AFP

Le Conseil de Paris a refusé lundi d'attribuer le nom du défunt président vénézuélien Hugo Chavez à un lieu de la capitale, comme le proposait le groupe PCF-PG.

«Le 5 mars 2013, le président démocratiquement élu et démocratiquement réélu du Venezuela Hugo Chavez est décédé au cours de son mandat et cette mort a suscité une très grande émotion dans le monde entier (...). Nous regrettons qu'à l'occasion de ce décès, la Ville de Paris ne se soit pas exprimée officiellement», a déclaré la conseillère de Paris Danielle Simonnet (Parti de gauche) en présentant le voeu de son groupe.

«C'est vrai que la pauvreté a baissé, c'est vrai que l'alphabétisme a progressé. Mais cela mérite quand même toujours un débat entre nous, ça n'est pas aussi simple que ça. La rente pétrolière a beaucoup joué (...). Le maire de Paris a dû écrire au président (Nicolas) Maduro pour lui dire que nous envoyions un salut fraternel au peuple vénézuélien. Maintenant (...) Chavez a été un personnage assez contesté dans son pays et sur le plan international», lui a répondu Pierre Schapira (PS), maire adjoint de Bertrand Delanoë chargé des relations internationales.

M. Schapira a relaté la manière dont le maire de Caracas lui avait dit s'être «fait retirer tous (ses) pouvoirs» au profit d'une «administration créée de toute pièce», parce qu'il était «opposant à Chavez».

«A partir de là (...) on peut constater que c'est un personnage important pour le Venezuela mais en même temps contesté. (...) Attendons que l'histoire fasse son oeuvre et on verra à ce moment là», a conclu M. Schapira.

L'ancien maire du XIe arrondissement Georges Sarre (MRC) avait lui aussi fait savoir qu'il souhaitait voir un lieu de la capital dédié à la mémoire d'Hugo Chavez.