Municipales 2014: Jean-Marie Le Guen jette l'éponge et se rallie à la candidature Hidalgo

ÉLECTIONS priori, il ne devrait donc pas y avoir de primaires à gauche pour désigner le candidat à la municipale parisienne de 2014...

avec AFP

— 

Le député PS Jean-Marie Le Guen a annoncé vendredi qu'il ne briguerait pas la mairie de Paris et soutiendrait la première adjointe Anne Hidalgo.
Le député PS Jean-Marie Le Guen a annoncé vendredi qu'il ne briguerait pas la mairie de Paris et soutiendrait la première adjointe Anne Hidalgo. — Thomas Samson AFP

Des mois si ce n'est des années qu'il était candidat à la candidature... qui fait finalement «pschiiit». Le député PS Jean-Marie Le Guen a en effet annoncé ce vendredi sur Canal+ qu'il ne briguera pas la mairie de Paris pour le scrutin de 2014 et soutiendra la première adjointe Anne Hidalgo. «Je m'engagerai à ses côtés», a indiqué sur Canal+ l'élu du 13e arrondissement.

«Cela veut dire qu'il n'y aura pas de primaires à gauche», a donc relevé Jean-Marie Le Guen. «A partir du moment où on est d'accord sur le fond des choses, il faut aller à l'essentiel», a-t-il déclaré, tout en «regrettant un peu que la direction du Parti socialiste ne soit pas capable d'impulser une logique de primaires», dans la capitale et ailleurs, selon lui.

Contre la calendrier des primaires

Candidat déclaré aux primaires PS à Paris, le socialiste était opposé au calendrier arrêté par la fédération de Paris, qui donnait les primaires pour fin mars/début avril. Lui préférait une désignation à l'automne, probablement pour lui laisser le temps de pallier son manque de notoritété et de s'organiser face à la dauphine désignée Anne Hidalgo. Mais malgré ses requêtes répétées auprès d'Harlem Désir ou dans les médias pour changer le calendrier, il n'a rien obtenu.