Hollande «se renie» mais «pas assez vite», selon l'UMP Apparu

avec AFP

— 

Le député UMP Eric Ciotti a considéré mardi qu'il fallait "passer à autre chose et le plus vite possible", après l'accord trouvé pour éviter une nouvelle guerre des chefs à l'UMP, estimant notamment que le leadership du parti était "beaucoup moins important" en raison de l'instauration de la primaire pour la présidentielle de 2017.
Le député UMP Eric Ciotti a considéré mardi qu'il fallait "passer à autre chose et le plus vite possible", après l'accord trouvé pour éviter une nouvelle guerre des chefs à l'UMP, estimant notamment que le leadership du parti était "beaucoup moins important" en raison de l'instauration de la primaire pour la présidentielle de 2017. — Martin Bureau AFP

Benoist Apparu, député UMP de la Marne, a jugé ce mardi que François Hollande «se renie», mais «pas assez vite». «François Hollande est en train de nous réécrire complètement l'histoire, à l'inverse complet de tout son programme électoral», a estimé l'ex-ministre du Logement de Nicolas Sarkozy sur Radio Classique et Public Sénat.

«Il était temps que François Hollande se renie un peu», a-t-il dit. Pour lui, le gouvernement prend «un chemin qui n'est pas totalement inintéressant». «Malheureusement, il le fait à moitié, ça ne va pas assez loin», «pas assez vite».

Pour Benoist Apparu, l'impopularité du président de la République est avant tout «le fruit de sa campagne électorale», qu'il a qualifiée d'«arnaque». François Hollande «a raconté quelque chose et il fait exactement l'inverse», a indiqué le député UMP.