Le «Sarkozy? Tu ne le verras plus» de François Hollande fait réagir

POLITITQUE Les réactions se multiplient après la réponse de François Hollande à un petit garçon, qui l'interrogeait sur Nicolas Sarkozy...

M.Gr. avec AFP

— 

A un enfant, qui lui demandait «il est où Nicolas Sarkozy?», François Hollande en visite au Salon de l'agriculture le 23 février 2013, a répondu en souriant : «Tu ne le verras plus»
A un enfant, qui lui demandait «il est où Nicolas Sarkozy?», François Hollande en visite au Salon de l'agriculture le 23 février 2013, a répondu en souriant : «Tu ne le verras plus» — Capture d'écran

La plaisanterie n'est pas du goût de tout le monde. Fidèle à ses habitudes, François Hollande a multiplié, samedi lors de sa visite au Salon de l'agriculture, les traits d'humour. Mais alors qu'à un enfant, qui lui demandait «il est où Nicolas Sarkozy?», il a répondu en souriant : «Tu ne le verras plus», la réponse du président de la République fait grincer quelques dents.




Dès hier sur Twitter, beaucoup ironisaient ainsi sur ce «casse toi pauv' con» version enfantine, pointant le «manque de tact» de François Hollande.

 

 Les réactions se sont d'ailleurs multipliées à droite, avec notamment celle d'Yves Jégo, député de Seine-et-Marne (UDI), qui invitait même le président de la République à ne pas être «si présomptueux».

 Roger Karoutchi, Sénateur des Hauts-de-Seine (UMP) ironisait sur la «hauteur de vue» du président.

 

 

Pendant que Christine Boutin, présidente du Parti Chrétien-Démocrate, prophétisait un possible retour de l'ancien champion de l'UMP.

 

 

Guillaume Peltier, vice président de l'UMP, revenait de son côté sur l'inélégance de «Monsieur petites blagues»

 

 

 

Invitée dimanche du «Grand Rendez-vous» Europe 1/i-Télé/Le Parisien, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui fut porte-parole du candidat UMP à la présidentielle de 2012, a reproché à François Hollande d'«insulter les millions de Français» qui ont voté Sarkozy l'an dernier.

Blague ou dérapage? «C'est une mauvaise blague donc c'est un dérapage», a répondu la députée, ancienne ministre de l'Ecologie. «Il y a une tradition de la Ve République; une fois que le président de la République est élu, il est entièrement consacré à sa fonction», et ne «rejoue pas le match» de l'élection, a-t-elle fait valoir. «Manifestement François Hollande n'y arrive pas» et il est «obsédé» par son prédécesseur à l'Elysée, selon NKM.

«Monsieur petites blagues»

Dans un communiqué, l'ancien secrétaire d'Etat Frédéric Lefebvre a estimé que «sa phrase maladroite sur Nicolas Sarkozy à une petite enfant est lourde de sous-entendus, de calculs politiciens et en plus à une petite fille de 6/7 ans!». «C'est déplacé», selon ce proche de l'ex-président.

Luc Chatel, invité de Radio J, a jugé à propos du président Hollande que «derrière Monsieur petites blagues se cache beaucoup de petitesse vis-à-vis de son prédécesseur et beaucoup de mépris vis-à-vis des Français». «Les Français n'ont pas élu un chansonnier» mais «une personnalité pour les sortir de la crise, donc, de grâce Monsieur Hollande, soyez à la hauteur de votre fonction», a lancé l'ancien ministre de l'Education, reprochant aussi au chef de l'Etat, comme NKM, de s'être récemment «moqué» du pape Benoît XVI.