Bournazel dénonce l’utilisation de Paris comme un «marche-pied» par NKM

avec AFP

— 

Le conseiller de Paris, Pierre-Yves Bournazel, candidat aux primaires UMP pour la mairie de Paris, a dénoncé ce vendredi «le parachutage» dans la capitale de Nathalie Kosciusko-Morizet, estimant que Paris n'était pas «un marche-pied» au service d'une ambition nationale, rapporte l’AFP.

«Je respecte toutes les démarches et toutes les candidatures, mais je souhaite exprimer avec force un point de vue partagé par les Parisiens d'élection en élection: la confiance ne se décrète pas par sondage. Une ambition nationale a peut-être besoin de Paris comme tremplin, mais Paris n'est pas un marche-pied», écrit l'élu du 18e arrondissement dans un communiqué.

NKM devrait «quitter ses mandats» dans l'Essonne

Pour le conseiller de Paris, «un certaine idée de la déontologie démocratique et de la sincérité de l'engagement» devrait conduire NKM «à quitter ses mandats obtenus dans le département de l'Essonne» et «à déclarer qu'elle se mettra au service exclusif de la ville pendant six ans».

«En clair, dit-il, elle doit aux Parisiens de renoncer à la primaire présidentielle de 2016 pour laquelle elle est aussi candidate».