Ayrault «attend avec impatience» la motion de censure UMP

© 2013 AFP

— 

Jean-Marc Ayrault a fini par admettre que la France ne pourrait pas tenir l'objectif de réduction du déficit à 3% du PIB pour la fin de l'année, fournissant à l'opposition une nouvelle occasion de dénoncer le gouvernement, cette fois-ci sur sa politique économique.
Jean-Marc Ayrault a fini par admettre que la France ne pourrait pas tenir l'objectif de réduction du déficit à 3% du PIB pour la fin de l'année, fournissant à l'opposition une nouvelle occasion de dénoncer le gouvernement, cette fois-ci sur sa politique économique. — Patrick Kovarik afp.com

Jean-Marc Ayrault a a affirmé jeudi qu'il attendait «avec impatience» la motion de censure des députés UMP contre la politique économique du gouvernement, estimant que cela lui permettrait d'avoir «une explication de fond» avec la droite.

«J'attends avec impatience cette motion de censure pour qu'on ait une bonne explication, une explication de fond devant l'opinion publique sur ce que la droite nous a laissé: la situation du pays sur le plan financier, sur le plan de la dette, sur le plan des déficits, sur l'état de notre industrie», a déclaré à la presse le Premier ministre en marge d'un déplacement à Reims consacré à l'éducation.

«Aucune inquiétude»

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, a annoncé mercredi que les députés de son groupe allaient déposer prochainement une motion de censure contre la politique économique du gouvernement.

«Je n'ai aucune inquiétude franchement. Je l'attends avec une grande impatience», a ajouté Jean-Marc Ayrault.

Cette motion de censure UMP, qui serait alors la première de la législature, ne présente aucun risque pour le gouvernement, la gauche détenant une large majorité à l'Assemblée nationale.