Thème N°5 : les retraites

— 

Dominique de Villepin préside jeudi à 17H30 à Matignon une réunion interministérielle sur le plan canicule, alors que la vague de chaleur qui touche actuellement l'Europe pourrait avoir fait neuf morts en France.
Dominique de Villepin préside jeudi à 17H30 à Matignon une réunion interministérielle sur le plan canicule, alors que la vague de chaleur qui touche actuellement l'Europe pourrait avoir fait neuf morts en France. — Olivier Laban-Mattei AFP

Les Français désavouent leur système de retraite

La France serait-elle en train d’admettre qu’une partie de leur sacrosaint modèle social fout le camp ? Oui, à en juger par les résultats du sondage réalisé par LH2 pour cette nouvelle vague du Manifeste 20 Minutes-RMC. Les réponses apportées par les sondés sonnent comme un terrible désaveu pour un des piliers de notre « modèle »de société, le système de retraite. Qu’ils soient jeunes ou vieux, de droite ou de gauche (à l’exception des sympathisants communistes), les Français partagent le sentiment que le système est àbout de souffle et injuste.
En chiffres, cela se traduit de la manière suivante. Deux Français sur trois (67 %) disent «ne pas faire
confiance à notre système actuel pour assurer correctement les retraites des générations qui viennent ». Une même proportion (64 %) estime que les différences entre fonctionnaires et salariés du privé n’ont pas lieu d’être. Même les sympathisants PS et LO-LCR sont majoritairement sur cette ligne (59 %) !
Autres attaques en règle contre le système, six Français sur dix (61 %) jugent que l’on devrait « pouvoir partir à la retraitequand on veut, même après 65 ans », et 51 % préconisent de « compléter le système actuel en faisant de plus en plus appel au privé ».
Bref, les annonces répétées de déficits pas maîtrisés ont fait leur effet dans l’opinion. Que faut-il en penser ?«Ce quime frappe, c’est que les Français ne sont pas partagés. Ils souhaitent sans nuance et sans clivage des changements profonds, et l’abandon de ce qui fait notre système actuel », relève ledirecteur des études politiques deLH2 François Miquet-Marty.
Pour le politologue, les résultats de cette enquête
reflètent aussi un désir de prise en compte des cas individuels : « Les personnes interrogées ne veulent pas repousser l’âge de la retraite, mais souhaitent que chacun puisse aménager sa vie comme il l’entend. Ils disent : “Puisque le système collectif ne fonctionne pas, allons vers un système plus individualisé.” » Après la carte de retraite, vive la retraite à la carte.

Stéphane Colineau

Plus d'infos :
- Consultez l'intégralité des questions posées et des résultats.

- Vous pouvez également envoye vos propositions pour le prochain sondage sur l'immigration.