«Mariage pour tous»: Trois ou quatre députés PS pourraient ne pas voter le texte... Le texte est censé être adopté le 12 février...

avec AFP

— 

Bruno le Roux, chef de file des députés PS, a souligné mercredi qu'il n'avait fallu que trois heures pour trancher le cas de Jérôme Cahuzac, voulant marquer une différence avec le départ du ministre UMP Eric Woerth.
Bruno le Roux, chef de file des députés PS, a souligné mercredi qu'il n'avait fallu que trois heures pour trancher le cas de Jérôme Cahuzac, voulant marquer une différence avec le départ du ministre UMP Eric Woerth. — Fred Dufour AFP

Le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Bruno Le Roux, a reconnu lundi que trois ou quatre députés socialistes pourraient ne pas voter le projet de loi sur l'ouverture du mariage aux couples homosexuels, dont l'examen commence ce mardi.

A la question, «êtes vous certain que tous les députés vont voter ce texte?», Bruno Le Roux, invité sur internet de #DirectPolitique Ouest-France/Linternaute.com, a répondu : «non, je ne suis pas certain, car sur ce texte, comme sur d'autres textes, il y a des députés qui font jouer une clause personnelle».

«Soutenir le groupe»

«Aujourd'hui, j'en compte trois, quatre qui pourraient aujourd'hui ne pas voter ce texte», a-t-il précisé. «Qu'il y ait des députés qui disent "je ne voterai pas cela", alors que c'est un engagement du président de la République, je le regrette», a dit Bruno Le Roux.

«Je vais leur dire qu'ils doivent soutenir leur groupe, qu'ils doivent soutenir l'engagement du président de la République, mais si au bout du compte, je n'arrive pas à les convaincre, ils sont libres bien entendu, une fois qu'ils sont soumis au vote, le vote est personnel», a-t-il expliqué.

«Je ne suis pas dans la sanction, mais personne n'est obligé d'adhérer à un groupe politique. Personne n'est obligé d'avoir le soutien du Parti socialiste quand on se présente à une élection non plus», a lancé le chef de file des députés socialistes.