«Mariage pour tous»: 63% de Français pour, un chiffre en hausse

SONDAGE Alors qu'une grande manifestation a lieu dimanche...

© 2013 AFP

— 

Les Français sont plus nombreux à se dire favorables au mariage homosexuel à 63% (contre 60% début janvier) et sont également plus nombreux à approuver l'adoption par des couples du même sexe (49%, +3 points), selon un sondage Ifop pour Atlantico publié samedi.
Les Français sont plus nombreux à se dire favorables au mariage homosexuel à 63% (contre 60% début janvier) et sont également plus nombreux à approuver l'adoption par des couples du même sexe (49%, +3 points), selon un sondage Ifop pour Atlantico publié samedi. — Fred Dufour afp.com

Les Français sont plus nombreux à se dire favorables au mariage homosexuel à 63% (contre 60% début janvier) et sont également plus nombreux à approuver l'adoption par des couples du même sexe (49%, +3 points), selon un sondage Ifop pour Atlantico publié samedi.

Le débat sur le texte ouvrant le mariage aux homosexuels doit s'ouvrir mardi à l'Assemblée nationale.

A la question de savoir si les couples homosexuels, hommes ou femmes, devraient avoir le droit en France de se marier, 63% disent oui, contre 60% lors d'une précédente enquête Ifop réalisée les 3 et 4 janvier. 37% des sondés répondent non.

Quant à l'adoption d'enfants par les couples homosexuels, 49% des personnes interrogées se disent favorables (contre 46% les 3 et 4 janvier). Une courte majorité de 51% y est opposée.

Les sympathisants de gauche sont nettement plus nombreux à soutenir le mariage gay à 84% (en hausse de 5 points) contre 52% (-2 points) pour les sympathisants du Front national et 41% (+8 points) pour ceux de l'UMP.

Les jeunes sont les plus favorables

L'adoption par les couples homosexuels a la faveur de 67% des sympathisants de gauche (+5 points), de 34% des proches du FN (-4 points) et de 25% de ceux de l'UMP (+3 points).

Les jeunes de 18 à 24 ans sont massivement, à 86%, favorables au mariage pour les couples homosexuels tandis que les personnes de 65 ans et plus y sont en majorité (54%) opposés.

Le sondage a été réalisé en ligne, du 22 au 24 janvier, auprès de 1.026 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.