L'avion des députés en route vers Berlin fait demi-tour après le malaise d'un élu

FRANCE/ALLEMAGNE Le socialiste Philippe Kemel a été pris en charge par les services sanitaires de Roissy...

M.P.

— 

 Philippe Kemel (PS) a voté à Carvin, dans le Pas-de-Calais, le 17 juin 2012, pour le second tour des législatives.
 Philippe Kemel (PS) a voté à Carvin, dans le Pas-de-Calais, le 17 juin 2012, pour le second tour des législatives. — D. Puard/ 20 Minutes

Décidément, rallier Berlin depuis Paris n’est pas simple pour les élus français. On se souvient que le jour de son investiture, l’avion de François Hollande avait été touché par la foudre, l’obligeant à faire demi-tour. Lundi, ce sont les intempéries qui l’ont retardé. Et ce mardi, c’est l’avion qui devait emmener une partie des 400 députés français à Berlin pour les cérémonies du cinquantenaire du traité de l’Elysée qui a dû faire demi-tour sur la piste après le malaise du député PS Philippe Kemel.

Ce sont les députés eux-mêmes qui ont tweeté l’information. Yves Jégo, député UDI de la Seine-et-Marne, notamment.

Il précise ensuite, photo à l’appui, que le député du Nord-Pas-de-Calais a été pris en charge par les services sanitaires de l’aéroport de Roissy:

Le député UMP de la Somme Alain Gest précise par ailleurs qu’un car de députés s’est perdu à Roissy et qu’un avion emmenant des parlementaires était également en panne à Strasbourg. Conclusion de l’élu: «dur dur de fêter l’amitié franco-allemande»

Heureusement, ça n’a pas l’air d’être si grave pour Philippe Kemel, à en croire le député UMP de la Manche Philippe Gosselin.

Au final, Philippe Kemel a lui même twitté pour donner des informations: