UMP: Le groupe dissident R-UMP a été officiellement dissous

POLITIQUE Christian Jacob, le président du groupe parlementaire UMP, l'a annoncé ce mardi...

M.P.

— 

Christian Jacob, le patron des députés UMP, en course pour sa réélection, le 19 juin 2012 à Paris.
Christian Jacob, le patron des députés UMP, en course pour sa réélection, le 19 juin 2012 à Paris. — K. TRIBOUILLARD / AFP

Le groupe dissident R-UMP a été officiellement dissous ce mardi en conférence des présidents de l'Assemblée nationale, a annoncé Christian Jacob.

Le groupe comptait 73 députés et la dissolution sera effective mercredi après publication au Journal officiel, ont précisé le «copéiste» Christian Jacob, président du groupe UMP, et le député «filloniste» Jérôme Chartier. Pour cela, chaque député «dissidents» doit envoyer un courrier  au président de l'Assemblée pour lui faire part de leur intention de rejoindre le groupe UMP. Deux ou trois refuseraient de le faire, comme Michel Piron qui pourrait adhérer au groupe centriste UDI présidé par Jean-Louis Borloo.

Direction collégiale

C'est le premier pas actant le rassemblement du parti d'opposition depuis la guerre Copé-Fillon après l'élection pour la présidence de l'UMP. La deuxième étape interviendra ce mardi après-midi, avec l'annonce par Jean-François Copé d'un nouvel organigramme issu d'un consensus entre les deux hommes. La direction sera collégiale, regroupant copéistes, fillonistes et non-alignés. Chaque poste importante devrait être doublé.

Le Rassemblement UMP avait été créé le 27 novembre dernier par François Fillon, afin de faire pression sur Jean-François Copé pour obtenir un nouveau vote. En effet, l'ex-Premier ministre contestait le résultat du vote qui donnait Jean-François Copé gagnant, de peu. De nombreuses fraudes avaient émaillé le scrutin et des voix des départements d'Outre-Mer avaient été oubliées dans le décompte final.

S'en est suivi une guerre des nerfs entre les deux hommes, qui ont finalement réussi à se mettre d'accord après une médiation de Jean-Pierre Raffarin.