Pas d'amendement PS sur la PMA: L'Inter-LGBT «très déçue»

avec AFP

— 

L'Inter-LGBT s'est déclarée mercredi très "déçue" et a dit "ne pas comprendre" la décision des députés PS de renoncer à intégrer la procréation médicalement assistée (PMA) dans le projet de loi sur le mariage homosexuel.
L'Inter-LGBT s'est déclarée mercredi très "déçue" et a dit "ne pas comprendre" la décision des députés PS de renoncer à intégrer la procréation médicalement assistée (PMA) dans le projet de loi sur le mariage homosexuel. — Mehdi Fedouach afp.com

L'Inter-LGBT s'est déclarée mercredi très «déçue» et a dit «ne pas comprendre» la décision des députés PS de renoncer à intégrer la procréation médicalement assistée (PMA) dans le projet de loi sur le mariage homosexuel.

«Nous sommes très déçus et déplorons les pressions probables du gouvernement sur les parlementaires pour qu'ils ne déposent pas cet amendement alors qu'il s'agit d'une question d'égalité tout simplement», a déclaré à l'AFP Nicolas Gougain, le porte-parole du principal interlocuteur du gouvernement sur l'homosexualité. Le projet de loi sur la famille, qui pourrait inclure la PMA, annoncé pour mars, ne reste qu'une annonce et «rien ne garantit que cela se fasse» , a-t-il ajouté.

«Une parole homophobe décomplexée»

«Le débat, avec une parole homophobe décomplexée, devient de plus en plus dur à vivre pour les homosexuels, pour les familles. Et là, on en reprend pour plusieurs mois», a regretté Nicolas Gougain. «Nous avons le sentiment de perdre notre temps», a-t-il noté, appelant toujours les parlementaires à déposer des amendements pour l'ouverture de la procréation médicalement assistée aux couples de lesbiennes.

Les députés PS ont décidé mercredi, quatre jours avant une manifestation nationale contre le mariage homo, de ne pas déposer d'amendement pour inclure la PMA dans le projet de loi sur le mariage homosexuel. Fin décembre, le président des députés PS Bruno Le Roux avait annoncé le dépôt d'un amendement au projet de loi ouvrant la PMA aux couples de femmes sans exclure d'intégrer cette question dans un autre texte.

Ce point divisait le groupe et 27 députés avaient demandé à ne pas figurer parmi les cosignataires de l'amendement.