Economie: François Bayrou pousse François Hollande à prendre «des risques»

Avec Reuters

— 

Il faut sauver l'économie française. François Bayrou presse ainsi le chef de l'Etat de prendre des risques pour la redresser, dans une interview à paraître lundi dans Les Echos. .

«La fonction présidentielle n'est pas politique mais historique. Or trop d'habileté est l'ennemi des choix historiques. Je dis donc à François Hollande: assumez le choix réformiste que vous avez esquissé! Tranchez!», déclare-t-il.

«Prenez des risques, c'est urgent»

«Assumez l'urgence politique qui s'impose, à la Mendès ou à la Schröder. Il n'est plus temps de ruser! Ne cherchez pas les mots à double sens», poursuit François Bayrou, alors que les orientations social-démocrates du chef de l'Etat sont critiquées par la gauche de la gauche au sein de la majorité. «Prenez des risques, c'est urgent. Plus vous tarderez à le faire, plus cela apparaîtra comme un pis-aller, une défaite, une retraite», estime François Bayrou.

Le président du Mouvement Démocrate (MoDem) juge que la seule phrase significative de cette rentrée politique a été «prononcée par François Hollande lors de ses voeux aux Français, lorsqu'il a affirmé qu'il voulait inverser "coûte que coûte" la courbe du chômage cette année». «Il y a dans ce "coûte que coûte" la possibilité d'une politique d'urgence et d'une volonté réformatrice assumée», dit-il.