Le manifeste 2007 20 Minutes-RMC

Vos propositions pour améliorer l'expression des citoyens

— 

Trente questions sur trente semaines d’ici à la présidentielle. 20 Minutes, RMC et l’institut de sondage LH2 s’associent pour produire ce qui devrait être un document de référence pour la prochaine élection : un manifeste politique. Le principe : les Français sont interrogés chaque semaine du lundi 4 septembre 2006 au 6 avril 2007 sur un enjeu spécifique dans 20 Minutes, sur RMC et par LH2. L’idée est de tracer le portrait de la France telle que souhaitée par ses électeurs, en partant de leurs préoccupations essentielles : niveau de vie, conditions de travail, éducation, santé, sécurité, environnement, institutions… Ces thèmes seront analysés au travers de questions concrètes qui donneront lieu à des propositions compilées dans ce manifeste. Les attentes ainsi recueillis seront remises directement aux candidats à l’élection présidentielle et seront confrontées à leurs programmes dans les colonnes du journal et sur l’antenne de RMC. A partir du 8 septembre, tous les vendredis, la synthèse et le décryptage de ces données seront publiés dans 20 Minutes et seront discutés lors de l’émission de Jean-Jacques Bourdin sur RMC.

Le premier thème abordé était le pouvoir d'achat. A la question "Voudriez-vous travailler plus pour gagner plus", un des grands thèmes du programme de Sarkozy, 58% des sondés ont répondu "non". Quant à la baisse du pouvoir d'achat, 69% ont estimé qu'elle était due à l'euro. Conséquence : c'est le budget vêtements qui trinque, selon 43% des personnes interrogées.


manifeste
Le second thème abordé était l'éducation. Interrogés sur les mesures à prendre pour «améliorer la qualité de l’enseignement », les Français préconisent d’abord de « renforcer la discipline à l’intérieur des établissements » (37%). Sur la carte scolaire, les avis sont plus partagés. La moitié des sondés estime qu'elle est une bonne chose pour la diversité sociale, quand 42% considèrent qu'elle empêche les élèves de demander l'établissement de leur choix.


manifeste

Le troisième thème abordé était la politique et l'expression des citoyens. Les Français interrogés ont fait part d'une volonté de pouvoir exprimer plus souvent leurs avis. Ainsi, 50% souhaiteraient des primaires pour désigner les candidats à la présidentielle et une majorité se prononce en faveur de référendums et de consultations locales plus fréquents.


Le quatrième thème abordé par Le Manifeste RMC-20 Minutes était le chômage. Pour lutter contre ce phénomène, les Français préconisent surtout un suivi individualisé. A la question «Que faudrait-il faire pour lutter efficacement contre le chômage? », les sondés ont répondu certes «baisser les charges des entreprises », mais surtout « responsabiliser davantage les chômeurs » et « développer la formation continue ». Ils suggèrent aussi « une concurrence totale entre l’ANPE et des entreprises privées », justement réputées pour leur traitement individuel des sans-emplois.

manifeste

Le cinquième thème abordé était les retraites. Qu’ils soient jeunes ou vieux, de droite ou de gauche, les Français partagent le sentiment que le système est à bout de souffle et injuste. Deux français sur trois (67 %) disent « ne pas faire confiance à notre système actuel pour assurer correctement les retraites des générations qui viennent ». 64 % estiment que les différences entre fonctionnaires et salariés du privé n’ont pas lieu d’être. Six Français sur dix (61 %) jugent par ailleurs que l’on devrait « pouvoir partir à la retraite quand on veut, même après 65 ans ».


manifeste


Le sixième thème abordé est celui, très sensible de l’immigration. Les résultats semblent donner tort au ministère de l’Intérieur selon lequel un contrat de travail ou un enfant scolarisé ne permet pas automatiquement à un sans-papiers d’être régularisé. En effet, 85% des Français sont favorables aux régularisations de ceux qui disposent d’un emploi et/ou dont les enfants fréquentent une école (12% sont favorables à la régularisation de l’ensemble des sans-papiers).

Le septième thème abordé par le Manifeste était l’Europe. Le sondage réalisé par LH2 révèle le peu d’entrain des Français à s’imaginer un avenir au-delà de leurs frontières. 58 % des personnes interrogées déclarent se sentir « plus Français qu’Européen ». Les institutions européennes suscitent quant à elles peu d’enthousiasme : seuls 14% des Français jugent prioritaire l’élection d’un président, 15% une armée commune, 18% une police européenne. Enfin, l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne est massivement rejetée avec 58% des voix.

Le huitième sujet abordé par le Manifeste était l’insécurité. Un an après les émeutes en banlieue, quelles sont les solutions proposées par les internautes pour sortir de la crise ? Les résultats du sondage place la lutte contre le chômage et l’exclusion sociale en tête des priorités (63%), suivie par l’amélioration du dialogue entre les jeunes et la police (46%). Concernant la situation dans les cités, les personnes sondées pensent que la solution reste une éducation aux moyens élargis (62%), suivie par l’action sociale (44%).

Nous avions proposé vendredi 27 octobre de réfléchir sur l’environnement. Ce thème qui pourrait jouer un grand rôle lors de la prochaine élection présidentielle est au cœur des préoccupations des Français. Pour 62% des sondés par LH2 pour 20Minutes et RMC Info, les citoyens sont les acteurs clés pour préserver l'environnement. Viennent ensuite les politiques (21%) et les entreprises (14%). Concernant les solutions pour lutter contre le réchauffement climatique, les propositions plébiscitées sont l'imposition du respect des normes environnementales avant de délivrer un permis de construire (93%) et la généralisation du principe pollueur-payeur pour les entreprises (91%).

Le dixième sondage du Manifeste donnait à réfléchir sur le rôle du président de la République. Pour les deux tiers des personnes interrogées, il est décisif que le chef de l’Etat « intervienne fortement sur la scène internationale ». Selon les résultats, les missions prioritaires doivent se concentrer sur l’humanitaire (61 %) ou aller dans le sens d’interventions pacificatrices (59 %). Sans oublier toutefois la lutte contre le terrorisme (51 %).

Le onzième sondage du Manifeste abordait le délicat sujet de la nationalité et la citoyenneté. Pour 57% des personnes interrogées, l’acquisition de la nationalité française doit se mériter tandis que 36% des sondés pensent qu’elle doit être automatique. Concernant le droit de vote des étrangers, 40% des sondés approuvent leur participation à toutes les élections, tandis que 30% préfèrent qu’ils ne votent qu’aux élections locales et 25% qu’ils n’aient pas le droit de vote.

Le douzième sondage du Manifeste vous proposait de réfléchir sur les impôts. Et les réponses sont mitigées : 47% des Français interrogés préfèreraient que l’on garde le système de prélèvement actuel tandis que 46% opteraient pour un prélèvement à la source, c’est-à-dire en amont sur les salaires. Concernant les impôts ou taxes qu’il faudrait baisser, le classement fait remonter les taxes qui touchent le plus grand nombre : ainsi la TVA arrive en tête avec 40%, devant la taxe d’habitation (36%) et l’impôt sur le revenu (31%). L’impôt sur la fortune arrive bon dernier (6%)

Les Français ne croient encore qu’aux conflits, mais leur confiance dans les syndicats s’érode. Le treizième sondage réalisé pour le Manifeste révèle que si « plus de la moitié des salariés pensent qu’il faut d’abord recourir à des consultations sur les grands enjeux, les solutions plus constructives, comme des concertations entre syndicats et employeurs, ne viennent qu’en seconde position ». Autre élément : seuls 15 % des sondés pensent qu’il faut mettre en place une obligation d’adhérer à un syndicat. Pour autant, ce sondage montre que les Français ne pensent pas que le dialogue social pourra s’améliorer avec une massification des syndicats.

Le quatorzième sondage du Manifeste interrogeait les Français sur la parité. Car l’égalité hommes-femmes doit encore faire ses preuves en entreprises et en politique. Et pour inciter à plus d’égalité, les Français préconisent des mesures incitant les entreprises à accorder des salaires équivalents aux femmes et aux hommes (76%) et autorisant des aménagements de travail pour faciliter un partage des tâches à la maison entre les hommes et les femmes (37%).

Les amendes prévues pour les partis politiques ne respectant pas la parité sont une bonne idée pour la majorité des personnes interrogées : 40% pensent qu’elles doivent être maintenues en l’état et 40% envisagent un renforcement de ces amendes.

Le quinzième sondage portait sur l’homosexualité. Si une majorité de Français sont prêts à accepter le mariage des couples homosexuels, 54 % sont opposés à l’adoption d’enfants par ces mêmes couples. Mais le clivage générationnel est fort. Si 58,5 % des 18-24 ans n’ont en effet rien contre l’adoption, ce taux tombe à 18,4% chez les 65 ans et plus. Pour lutter contre l’homophobie, les Français considèrent qu’avant de penser aux sanctions, il faut informer systématiquement les collégiens et les lycéens.

Le seizième sondage portait sur la famille qui, selon les sondés, nous enseigne prioritairement les comportements à adopter. 46% des Français pensent que les familles doivent transmettre le "savoir-vivre, 36% le "respect des personnes âgées" et seulement 11% les "racines et l'identité".

Le dix-septième sondage portait sur les institutions de la Vème République. Une grosse envie de changement se fait ressentir puisque 83% des sondés estiment qu’il faut modifier la Vème République. Seules 7% veulent la laisser en état et 10% ne se prononcent pas. 23% veulent même changer complètement de régime. En revanche, seuls 21% des sondés veulent supprimer le Sénat et 17% les départements.

Aider en priorité les travailleurs pauvres à se loger, avant même de s’occuper des SDF sans emploi. C’est le message adressé par les Français dans le sondage de la dix-huitième semaine sur le logement réalisé pour le Manifeste. Ils rappellent ainsi, au moment où le gouvernement décide d’instaurer un «droit au logement opposable», que la situation la plus intolérable est, à leurs yeux, celles des travailleurs privés de conditions d’existences dignes. Parmi les mesures suggérées pour développer l’accès au logement, les sondés préconisent de «développer les prêts à taux zéros» (52%), plutôt que de «plafonner l’évolution des loyers» (35%).

Responsabiliser les patients pour réduire le déficit de la sécu. C’est le message adressé par les Français dans le sondage de la dix-neuvième semaine sur l’Assurance maladie réalisé pour le Manifeste. Ils estiment ainsi que le déficit est principalement dû à la surconsommation de soins par les patients (60%) et à l’allongement de la durée de vie (51%). Pour assurer l’avenir du système de santé, les personnes interrogées sont favorables à la responsabilisation plus forte des patients, avec davantage de participation financière individuelle (57%). La campagne gouvernementale sur les antibiotiques semble avoir porté ses fruits…

Plus de moyens pour la recherche et les universités françaises. C’est le message adressé par les Français dans le sondage de la vingtième semaine du Manifeste. Secteur en crise, marqué par la mobilisation des chercheurs en 2004, la recherche court après les budgets et jongle avec la «fuite des cerveaux». Pour sortir de la crise, les Français interrogés estiment qu’il faudrait accroître le budget alloué au secteur (59%) et concentrer les efforts de la recherche sur des sujets considérés comme fondamentaux (43%). Le chapitre sur les universités est plus tranché : 61% des personnes interrogées jugent que les stages et l’alternance devraient y être obligatoire et 55% pensent que les étudiants devraient être orientés vers des domaines offrant des débouchés. Adieu la psychologie et la sociologie.

Me contrôler, pourquoi pas, mais s’immiscer dans mon intimité, pas question. Le 21ème sondage de l’institut LH2 pour le Manifeste 2007 20 Minutes-RMC interrogeait les Français sur la sécurité et les technologies de contrôle. Résultat, ils se déclarent d’abord gênés par «la possibilité d’accès aux mails envoyés» par un tiers, puis «par les téléphones portables qui permettent de localiser les gens», et par «les caméras de surveillance». En revanche les sondés jugent plus acceptables «les fichiers des personnes qui commettent des infractions».

Maintenir un important dispositif militaire tout en s’intégrant progressivement dans une armée européenne... Le 22ème sondage de l’institut LH2 pour le Manifeste 2007 20 Minutes-RMC interrogeait les Français sur la défense française. A l’heure où les troupes hexagonales sont engagées dans plusieurs conflits, les Français estiment que les moyens militaires sont plus que jamais nécessaires. Avec pour priorité dans les années qui viennent de privilégier une défense européenne commune. La dissuasion nucléaire n’apparaît plus comme une solution aux menaces de conflit : elle est prônée par 20% des sondés.

Les énergies renouvelables ont le vent en poupe. Le 23e sondage du Manifeste 20 Minutes-LH2-RMC interrogeait les Français sur l’énergie. Résultat : 78% des personnes interrogées pensent qu'il faut les développer pour qu'elles deviennent la source principale d'énergie. Ils dénoncent par ailleurs
l'attitude des politiques, qui après avoir signé le pacte écologique, se pressent pour ne pas en respecter l'esprit.

Pour la vingt-quatrième semaine, 
le Manifeste interroge les Français sur les modèles à l’étranger. A votre avis, de quels pays la France devrait-elle s'inspirer, pour les années qui viennent ? Les pays scandinaves, l’Espagne, les Etats-Unis… ? Pour quelles raisons ? La situation sociale, économique, la qualité de vie… ?

La valeur-travail est à l’honneur de la vingt-cinquième semaine du Manifeste. Et les Français ont un rapport au travail très prosaïque : le travail n’est plus la santé mais d’abord un moyen de gagner sa vie pour 78% des personnes interrogées et 53% d’entre elles aimeraient travailler plus pour… gagner plus. Le travail est une source d’épanouissement que pour 42% d’entre elles et une valeur à transmettre à ses enfants pour 63%.

 

 

Pour son 26ème volet, le manifeste questionnait les Français sur la Culture. 78% d’entre eux pensent qu’il faut augmenter le budget du ministère de la Culture. Seuls 18% estiment qu’il faudrait plutôt le diminuer. Pour 62%, il devrait être consacré à l’organisation d’évènements culturels à l’école alors que  pour 49%, il devrait contribuer à la diffusion dans les quartiers difficiles.

Un plaidoyer pour la proposition phare de François Bayrou. Près de deux tiers des Français interrogés dans le cadre du Manifeste 20 Minutes-LH2-RMC déclarent préférer, « pour résoudre les problèmes de la France », la constitution d'«un gouvernement d'union composé de personnalités de bords politiques différents et rassemblés autour d'un projet commun». Les sympathisants du Parti socialiste sont plus séduits (à 68 %) par cette idée que les proches de l'UMP (52 %).

 

Mots-clés :

Aucun mot-clé.