Crise de l'UMP: Copé dira début janvier ce qu'il propose pour une sortie de crise

POLITIQUE Alors que le désaccord persistait mardi soir entre François Fillon et lui sur le point majeur de blocage, à savoir le calendrier d'un nouveau vote pour la présidence du parti, à l'issue d'un cinquième tête-à-tête...

© 2012 AFP

— 

Le président proclamé de l'UMP Jean-François Copé a annoncé mercredi matin qu'il annoncerait "au début du mois de janvier", "très concrètement", ce qu'il "propose" pour sortir de la crise à l'UMP, au lendemain d'un cinquième rendez-vous non concluant avec François Fillon.
Le président proclamé de l'UMP Jean-François Copé a annoncé mercredi matin qu'il annoncerait "au début du mois de janvier", "très concrètement", ce qu'il "propose" pour sortir de la crise à l'UMP, au lendemain d'un cinquième rendez-vous non concluant avec François Fillon. — Mehdi Fedouach afp.com

Le président proclamé de l'UMP Jean-François Copé a annoncé ce mercredi matin qu'il annoncerait «au début du mois de janvier», «très concrètement», ce qu'il «propose» pour sortir de la crise à l'UMP, au lendemain d'un cinquième rendez-vous non concluant avec François Fillon.

«Au début du mois de janvier, je dirai très concrètement ce que je propose pour sortir de cette crise», a déclaré le député-maire de Meaux sur Europe 1. «Je dirai de manière très claire ce que je souhaite faire pour notre parti, je le dirai au début du mois de janvier», a-t-il insisté. Le désaccord persistait mardi soir entre les deux rivaux de l'UMP sur le point majeur de blocage, à savoir le calendrier d'un nouveau vote pour la présidence du parti, à l'issue d'un cinquième tête-à-tête entre Jean-François Copé et François Fillon.

«Prise en otage» des députés et sénateurs

François Fillon veut un nouveau vote des adhérents de l'UMP avant l'été 2013, alors que Jean-François Copé propose une consultation après les municipales de 2014. «Est-ce que vous trouvez formidable qu'on instrumentalise et qu'on prenne en otage les députés et les sénateurs? On leur a déjà demandé de faire un groupe dissident», a déclaré Jean-François Copé.

Le député UMP Bernard Accoyer a annoncé mardi cette consultation de tous les parlementaires élus sous l'étiquette UMP pour mardi prochain. «C'est les militants qui votent. Depuis quand est-ce qu'on va décider de se substituer aux militants?», a également déclaré Jean-François Copé, alors qu'on lui demandait si cette consultation des parlementaires l'engageait.