Education: Vincent Peillon prêt à discuter d'une revalorisation du métier de prof

ÉDUCATION e ministère de l’Éducation peine à attirer de nouveaux professeurs...

© 2012 AFP

— 

Vincent Peillon lance lundi la campagne de recrutement de 43.000 enseignants, profession qui souffre d'une pénurie de candidats couplée à une baisse du nombre de postes sous le dernier quinquennat.
Vincent Peillon lance lundi la campagne de recrutement de 43.000 enseignants, profession qui souffre d'une pénurie de candidats couplée à une baisse du nombre de postes sous le dernier quinquennat. — Bertrand Guay afp.com

Vincent Peillon s'est dit lundi prêt à ouvrir des discussions en janvier sur «la revalorisation du métier» d'enseignant sur RMC/BFMTV, précisant ensuite à l'AFP que «la conséquence d'une discussion sur le métier est évidemment une question salariale».

Des négociations en 2013

Répondant à une question sur une éventuelle revalorisation salariale des , le ministre de l'Education avait affirmé sur RMC/BFMTV : «Est-ce qu'il faut revaloriser les professeurs français, je réponds oui». «Je suis prêt à partir de janvier 2013 à ouvrir la grande négociation qu'il n'y a jamais eue (...) sur les contenus, les carrières, le temps de travail et la question d'une revalorisation».

«Il n'y aura pas de discussions salariales» à proprement parler, «la conséquence d'une discussion sur le métier est évidemment une question salariale, mais c'est d'abord une discussion sur le métier», a-t-il ensuite précisé à l'AFP alors que l'Education nationale lance un grand plan pour recruter des milliers de professeurs.