Noël Mamère: il faut arrêter de construire l'EPR de Flamanville

© 2012 AFP

— 

Noël Mamère, député EELV, a déclaré mardi qu'il fallait arrêter la construction du réacteur EPR à Flamanville (Manche) dont la facture vient de s'alourdir, mettant en garde le gouvernement contre un entêtement sur "des projets dangereux".
Noël Mamère, député EELV, a déclaré mardi qu'il fallait arrêter la construction du réacteur EPR à Flamanville (Manche) dont la facture vient de s'alourdir, mettant en garde le gouvernement contre un entêtement sur "des projets dangereux". — Miguel Medina afp.com

Noël Mamère, député EELV, a déclaré mardi qu'il fallait arrêter la construction du réacteur EPR à Flamanville (Manche) dont la facture vient de s'alourdir, mettant en garde le gouvernement contre un entêtement sur "des projets dangereux".

"Nous savions que l'EPR était un process industriel totalement dépassé, que ce serait un tonneau des Danaïdes", a argumenté l'élu écologiste sur i>TELE.

"Ce que vient d'annoncer EDF, passer à 8 milliards d'euros, signe la fin de Flamanville". "Il ne faut pas le terminer, parce que si on le termine, on dépensera encore beaucoup d'argent", selon M. Mamère.

EDF a annoncé lundi un surcoût de 2 milliards d'euros portant la facture de l'EPR à 8,5 milliards.

Comme on lui demandait combien de temps les ministres écologistes pouvaient tenir, vu la liste des désaccords avec le PS, le maire de Bègles a répondu: "Si le gouvernement ne tire pas les conséquences" de cette annonce de surcoût, "à savoir arrêter Flamanville, je pense que nos chemins commenceront à diverger sérieusement".

"Si le gouvernement s'"entête sur des projets inutiles et dangereux, sur des projets du passé, c'est à nous de réfléchir", a ajouté M. Mamère.

"Nous ne partirons pas avec le goudron et les plumes", a-t-il averti, en évoquant la "responsabilité politique" vis-à-vis des électeurs de EELV. "La responsabilité politique, ce n'est pas de se soumettre, c'est de résister".