UMP: «Éviter le petit arrangement entre amis», selon Le Maire

avec agences

— 

Le député UMP de l'Eure, Bruno Le Maire, a mis en garde Jean-François Copé et François Fillon contre «un petit arrangement entre amis» estimant mardi que les discussions entamées entre les deux candidats à la présidence du parti ne pouvaient être que «le point de départ d'un processus», mais que tout accord définitif devait être validé par les militants.

«S'ils se parlent, tant mieux», a déclaré Bruno Le Maire sur France Info regrettant la division du groupe UMP à l'Assemblée nationale.

«Il faut éviter le petit arrangement entre amis. Ce ne serait pas acceptable. (...) C'est-à-dire qu'on fait comme si les militants n'existaient pas, comme si les élus n'existaient pas, comme si les députés n'existaient pas et on trouve un accord entre soi, entre chapeaux à plumes(...) Ce sont les militants, rien que les militants et tous les militants qui décident», a martelé ce non-aligné qui avait lui-même tenté de se présenter à l'élection interne au parti.

Des militants UMP «excédés»

Le dialogue Copé-Fillon «doit être le point de départ d'un processus. Mais l'accord définitif ne peut être tranché que par les militants», a-t-il ajouté.

Rappelant que les militants sont «excédés» par cette guerre des chefs, il a aussi estimé qu'il était «temps qu'on se mette au travail». «Il faut proposer des solutions au Français (...) il n'y a que ça qui m'intéresse. Mettons cette crise derrière nous et mettons-nous au travail d'opposition que les Français attendent de nous», a-t-il lancé.