Borloo refuse de confirmer l'afflux de déçus de l'UMP vers l'UDI

avec Sipa
— 

Jean-Louis Borloo s'est refusé mardi à confirmer que les déçus de l'UMP rejoignaient les rangs de son nouveau parti, l'UDI. 

«Depuis  qu'on a lancé l'UDI depuis un gros mois, on enregistre un millier  d'adhérents par jour», a expliqué sur France 2 le président de l'UDI,  estimant qu'«il y a quelques pics (...). Mais fondamentalement les gens  ne viennent pas à l'UDI par défaut».

Jean-Louis Borloo avait précédemment  affirmé que les nouveaux adhérents avaient afflué depuis le début de la  crise à l'UMP, notamment en provenance du parti de droite. Il avait  également voulu incarner le «leadership de l'opposition». 

Le  patron de l'UDI a également refusé de confirmer sa candidature pour la  mairie de Paris en 2014 et a dit qu'il s'exprimerait en «février-mars»  prochain.