Le bras droit de Copé dénonce les «turpitudes délibérées» de l'équipe Fillon

Sipa

— 

Le directeur de cabinet de Jean-François Copé, Jérôme Lavrilleux, a dénoncé ce jeudi les «turpitudes délibérées de l'entourage zélé» de François Fillon, en évoquant, documents à l'appui, «le détail de cas précis» de fraudes, lors d'une conférence de presse au siège de l'UMP.

>> Les événements de la journée à l'UMP sont à suivre en direct par ici

Il a notamment brandi la photographie d'un procès verbal réalisé à Nice «sous contrôle d'huissiers» et validé «par les représentants des deux candidats» qui montre la présence de «128 enveloppes de trop par rapport au nombre de votants».

«Comment accepter les leçons de M. Eric Ciotti»

«C'est le signe manifeste d'un bourrage d'urne massif», a accusé Jean-François Lavrilleux. «Comment accepter les leçons de M. Eric Ciotti dont le propre bureau de vote (...) est entaché d'irrégularités grossières?».

De même, «l'ensemble des opérations électorales en Nouvelle Calédonie sont contraires aux règles de la Cocoe» et «ne peuvent en aucun cas être pris en compte dans le résultat», a-t-il affirmé, en dénonçant «la mise en place d'un système de vote parallèle illicite sur place». «Nous regrettons d'avoir été contraints à ce déballage, nous nous excusons auprès des militants», a-t-il ajouté.