Assassinat en Corse: Jean-François Copé soutient le gouvernement

Avec Sipa

— 

Jean-François Copé a annoncé ce jeudi soutenir le gouvernement dans ses efforts pour lutter contre le grand banditisme en Corse, au lendemain de l'assassinat du président de la Chambre de commerce et d'industrie de la Corse-du-Sud, Jacques Nacer.

«Le gouvernement doit savoir que sur ce point, je serai à ses côtés, dès lors qu'il est bien dans la logique de la volonté absolue de trouver bien entendu les coupables, et surtout de réduire drastiquement cette situation», a-t-il déclaré sur France 2.

«Il est temps d'aller au combat contre (...) ces criminels»

«Je suis extrêmement inquiet», a-t-il assuré, expliquant qu' «il faut absolument maintenant en faire une priorité absolue". Interrogé sur le déplacement des ministres de l'Intérieur et de la Justice en Corse, il a estimé qu' «il est grand temps de le faire». «Il est grand temps maintenant de mettre de vrais moyens dans ce territoire magnifique qui est la Corse et qui est aujourd'hui complètement gangrené».

Le secrétaire général de l'UMP a estimé que le gouvernement avait «trop tardé» à «prendre en main la situation». «Il est temps d'aller au combat contre (...) ces criminels», a-t-il ajouté.