EELV: La majorité «continue de se fissurer», selon Valérie Pécresse

© 2012 AFP

— 

Valérie Pécresse, ex-ministre UMP du Budget, a refusé vendredi tout "procès par anticipation" de la police dans l'affaire Merah, mené selon elle par "une certaine gauche"
Valérie Pécresse, ex-ministre UMP du Budget, a refusé vendredi tout "procès par anticipation" de la police dans l'affaire Merah, mené selon elle par "une certaine gauche" — Bertrand Guay afp.com

Valérie Pécresse, ex-ministre UMP, estime ce vendredi, après la remise en cause par l'écologiste Jean-Vincent Placé de la place de EELV au gouvernement, que la majorité «continue de se fissurer», privée de son «ciment» anti-sarkozyste.

Sur France 2, la députée des Yvelines et soutien de François Fillon, a commenté: «Il y a une très grande fragilité de la majorité hétéroclite que François Hollande a soudée uniquement sur l'anti-sarkozysme». «Privée de son ciment anti-sarkozyste, la majorité se fissure, c'est bien normal car ils ne pensent rien de commun sur rien», a encore déclaré l'ex-ministre du Budget.

«Nous nous posons la question de savoir ce que nous faisons au sein du gouvernement», a dit vendredi le chef de fil des sénateurs EELV sur Radio Classique, invoquant un «virage post-rapport Gallois et les annonces très en faveur des entreprises sans contreparties et sans conversion écologique». Il y a deux ministres EELV, Cécile Duflot (Logement) et Pascal Canfin (Développement).