Une majorité de Français opposés à la hausse de la TVA, selon des sondages

Reuters

— 

Les Français sont en majorité contre la hausse de TVA annoncée par le gouvernement pour financer partiellement un crédit d'impôt destiné à aider les entreprises françaises à améliorer leur compétitivité, montrent deux sondages publiés ce jeudi. Du coup, la cote de popularité du président François Hollande et de son Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, accusent une nouvelle baisse.

Sur 1.004 personnes interrogées par l'institut CSA pour Les Echos mardi et mercredi, 62% considèrent que cette décision n'est pas justifiée. Seuls les cadres et professions libérales y sont majoritairement favorables (67%), alors que 74% des employés et ouvriers y sont hostiles. Un sondage Tilder-LCI-OpinionWay réalisé mercredi et jeudi auprès de 1.003 personnes fait état d'une différence moins marquée, avec 53% des Français opposés à cette mesure, contre 47% d'opinions favorables.

Financement d'un tiers des crédits d'impôt accordés aux entreprises

Le gouvernement a annoncé mardi une hausse du taux normal de la TVA de 0,4 point, à 20%, ainsi que du taux intermédiaire de trois points, à 10%, en partie compensée par une baisse de la TVA sur les produits de première nécessité de 5,5% à 5,0%. Ces mesures, qui doivent entrer en vigueur au 1er janvier 2014, sont destinées à financer environ un tiers des crédits d'impôt accordés aux entreprises en proportion de leur masse salariale, mesure phare du pacte de compétitivité présenté mardi par Jean-Marc Ayrault.

Selon le baromètre CSA pour Les Echos, la cote de confiance du Premier ministre recule de cinq points, à 36%, tandis que celle de François Hollande tombe à 39% (- 3 points). «Le niveau de confiance de François Hollande et de Jean-Marc Ayrault recule le plus fortement auprès des sympathisants de gauche», souligne l'institut CSA dans une note.