Présidence de l'UMP: François Fillon devrait quitter l'hôpital vendredi

POLITIQUE Le candidat à la présidence de l'UMP a été hospitalisé mercredi soir à Paris...

Anne-Laëtitia Béraud avec Reuters

— 

François Fillon, le 3 novembre 2012, à Lons.
François Fillon, le 3 novembre 2012, à Lons. — G. COLLET/SIPA

François Fillon, qui a été hospitalisé mercredi à Paris pour un calcul rénal, a été traité jeudi matin à l'hôpital du Val-de-Grâce, à Paris. «Ça s'est bien passé et il devrait sortir demain» vendredi, a-t-on précisé dans son entourage. Il doit reprendre «bientôt» sa campagne pour la tête du parti, indique son entourage à 20 Minutes.

Les déplacements de jeudi et vendredi sont maintenus, mais sans le candidat. Ils seront animés par l'équipe de François Fillon. Quant aux déplacements prévus dans l’Hérault et la Drôme samedi, puis en Corse dimanche, la présence de François Fillon est toujours incertaine.

Problèmes de santé

Les problèmes de santé de François Fillon ne sont pas ignorés de son rival Jean-François Copé, qui lui a adressé un message de soutien ce jeudi matin.

Mercredi, le candidat avait fait halte dans un hôpital avant son meeting de La Châtre, dans l'Indre. Il avait ensuite annulé la dernière étape de son programme à Montluçon (Allier) pour rejoindre Paris dans la soirée.

 >> Ci-dessous, écouter François Fillon à La Châtre (document France Bleu Berry) «J'ai un calcul bloqué (...) et une cheville fragile».

Depuis plusieurs mois, François Fillon a accumulé les problèmes de santé. Fin juillet, il se fracturait la cheville en Italie, l'obligeant à retarder son début de campagne et à freiner ses déplacements. Début octobre, le candidat à la présidence de l'UMP avait dû annuler un déplacement en Isère à cause d'une colique néphrétique.

Organisation des déplacements

L’ancien Premier ministre, tout comme son rival Jean-François Copé, enchaînent quotidiennement plusieurs réunions par jour, dans différents départements. «C’est un rythme effréné. Le nombre de déplacements depuis l’entrée en campagne de François Fillon est incommensurable», souligne Jérôme Chartier, porte-parole de campagne de l’ancien Premier ministre. Le député du Val-d’Oise, qui était mercredi aux côtés du candidat, estime que François Fillon était «bluffant pendant ses meetings, bien qu’il souffrait».

François Fillon affronte le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé dans la campagne pour la présidence du parti. Les militants les départageront le 18 novembre, lors d'un congrès du parti.