Présidence de l'UMP: Copé tacle «la droite complexée» de Fillon

Avec Sipa

— 

«Je constate qu'il y a une droite complexée», a déclaré dimanche Jean-François Copé, candidat à sa propre succession à la tête de l'UMP le 18 novembre. Invité de l'émission «Tous politiques» sur France Inter, le maire de Meaux a de nouveau souligné son positionnement pour une «droite décomplexée» face à François Fillon, insistant sur les différences qui le séparent de son adversaire.

Pour illustrer son propos, Jean-François Copé a évoqué l'opposition exprimée par son adversaire à sa proposition d'organiser à l'UMP des manifestations de rue: «je vois bien qu'il y a une différence avec François Fillon», c'est un «point de désaccord majeur», «ce sont bien deux lignes politiques désormais tout à fait distinctes». 

«On ne peut quand même pas mettre sur le même plan le courage de Nicolas Sarkozy (...) et la pusillanimité de François Hollande», a-t-il rétorqué à François Fillon, qui avait écrit mercredi sur son compte Twitter: «pendant 5 ans, avec Nicolas Sarkozy, nous étions très fiers de n'avoir jamais cédé à le rue».