Ouverture à Toulouse du congrès du Parti socialiste

POLITIQUE Les délégués du congrès auront notamment à élire dimanche 204 membres du Conseil national...

avec AFP

— 

Les socialistes ont ouvert vendredi leur congrès à Toulouse, avec l'ambition de donner le coup d'envoi d'un "rassemblement" de "combat contre les conservatismes" pour contrer les attaques de la droite contre l'exécutif à la peine dans les sondages.
Les socialistes ont ouvert vendredi leur congrès à Toulouse, avec l'ambition de donner le coup d'envoi d'un "rassemblement" de "combat contre les conservatismes" pour contrer les attaques de la droite contre l'exécutif à la peine dans les sondages. — Eric Cabanis afp.com

Les socialistes ont ouvert vendredi leur congrès à Toulouse, avec l'ambition de donner le coup d'envoi d'un «rassemblement» de «combat contre les conservatismes» pour contrer les attaques de la droite contre l'exécutif à la peine dans les sondages.

«Ce congrès de Toulouse va être un congrès d'unité des socialistes. Le Parti socialiste va faire pack autour du gouvernement. C'est un congrès de combat contre les conservatismes», a déclaré devant la presse le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, à son arrivée où il a été ovationné par les militants.

>> A revoir par ici: Ces villes qui ont marqué l'histoire du PS

Les travaux, qui vont durer jusqu'à dimanche, se sont ouverts peu après 15h au Parc des Expositions de la ville rose. Après un discours du maire de Toulouse, Pierre Cohen, étaient attendus à la tribune le chef du SPD allemand, Sigmar Gabriel, le chef de la gauche italienne, Pier Luigi Bersani, suivis de Ségolène Royal, en tant que représentante de l'Internationale socialiste, et Jean-Christophe Cambadélis, nouveau vice-président du Parti socialiste européen.

Harlem Désir officiellement investit

Samedi, sont attendus le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, de nombreux membres du gouvernement et Martine Aubry. Il s'agit aussi d'un congrès d'investiture officielle pour Harlem Désir, élu la semaine dernière Premier secrétaire du parti pour succéder à Martine Aubry.

Jeudi, un accord a été trouvé sur la représentation des différentes sensibilités au sein du Conseil national (le «parlement» du PS), et notamment celles de la motion majoritaire, que conduisait Harlem Désir. Les délégués du congrès auront en effet à élire dimanche 204 membres du Conseil national, proportionnellement aux résultats obtenus par les différentes motions lors du vote des militants le 11 octobre.