Le patron de Mitsubishi France traite Arnaud Montebourg d'«abruti mental» et de «débile»

AUTOMOBILE Selon Jean-Claude Debard, le ministre est «bête», «ne comprend rien» et «pourrit la vie des automobilistes»...

E.O.

— 

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, le 17 otobre 2012, à sa sortie du Conseil des ministres à l'Elysée.
Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, le 17 otobre 2012, à sa sortie du Conseil des ministres à l'Elysée. — VILLARD/SIPA

C’est un euphémisme: Arnaud Montebourg n’a pas que des partisans chez les patrons. Le président de Mitsubishi France, Jean-Claude Debard, a traité mardi soir le ministre du Redressement productif d’«abruti mental» et de «débile», selon des propos rapportés par le journal La Provence.

Le patron, qui accueillait la presse spécialisée dans un hôtel du Cap d’Antibes pour présenter les essais de sa nouvelle voiture, a littéralement étrillé Arnaud Montebourg. «Je ne comprends pas ce ministre qui ne connaît pas ses dossiers de l'automobile qui représente 25% des revenus de la France et 10% de l'emploi dans notre pays, a déclaré Jean-Claude Debard, car il n'y a pas seulement les constructeurs mais aussi ceux qui travaillent par ou pour l'automobile directement ou indirectement.»

«Cet abruti mental, ce débile, augmente les malus écologiques, réduit la vitesse des conducteurs sur le périphérique de Paris et pourrit la vie des automobilistes, de toutes les origines sociales... Tous le subissent!» a-t-il poursuivi, avant de donner le coup de grâce: «Il est bête et ne comprend rien.» «Vous pouvez me citer sans vous inquiéter, a enfin lancé le patron à l’adresse des journalistes. Grâce à mes précédentes déclarations sur les chaînes de télévision nationales, j'ai déjà un contrôle fiscal!»