Valérie Trierweiler lit une dictée pour une association

Avec Reuters

— 

Valérie Trierweiler a confirmé lundi sa volonté de se concentrer sur ses activités humanitaires en participant à la dictée qui lance la campagne annuelle de l'Association européenne contre les leucodystrophies (Ela).

La compagne de François Hollande a lu un texte rédigé par l'écrivain Alexis Jenni, prix Goncourt 2011, dans deux écoles d'Ile-de-France, à l'occasion de l'événement, organisé chaque année dans 2.000 établissements par Ela, parrainée par l'ancien champion du monde de football Zinedine Zidane. La Première dame a prévenu les élèves du collège Evariste-Gallois, dans le 12e arrondissement de Paris, que ses propres enfants avaient «déjà eu droit aux dictées» pendant leurs vacances et leur a demandé de la prévenir, si elle lisait «trop vite».

Le journalisme, plus une «priorité»

Valérie Trierweiler a annoncé la semaine dernière que sa carrière de journaliste n'était plus une «priorité» face à ses ambitions humanitaires et a reconnu avoir «tâtonné» dans son rôle de Première dame.

Depuis l'arrivée en mai de François Hollande à l'Elysée, le statut de Valérie Trierweiler, partagée entre son souhait de conserver sa profession et son nouveau rôle, a été l'objet de nombreuses critiques. Selon un sondage Harris Interactive paru début octobre dans l'hebdomadaire VSD, moins d'un Français sur trois apprécie la nouvelle Première dame et 44% estiment qu'elle occupe une place trop importante dans la vie publique.