Affrontements entre islamistes et laïcs en Tunisie, un mort

Reuters

— 

Un responsable politique est décédé ce jeudi lors d'échauffourées qui ont opposé des islamistes proches du parti Ennahda au pouvoir et des membres du parti laïque Nidaa Tounes dans la ville de Tataouine dans le sud de la Tunisie.
Les violences se sont produites lors d'une marche organisée par des islamistes qui entendaient protester contre Nidaa Tounes, qu'ils accusent d'être proche du président déchu Zine Ben Ali.

«Le coordinateur de Nidaa Tounes, Lotfi Naguedh, a été tué après avoir été agressé», a indiqué un représentant du parti laïque joint au téléphone par Reuters. Naguedh était également secrétaire général de l'Union régionale de l'agriculture et de la pêche dans la région.

Les militants islamistes, soutenus par des membres de la Ligue de la protection de la révolution (LPR), ont défilé devant les locaux de l'Union régionale en scandant des slogans hostiles au parti Nidaa Tounes. Selon un habitant du quartier, des couteaux et des pierres ont été utilisés lors des bagarres. L'agence de presse TAP a fait état de neuf blessés. Le chef de file d'un autre parti laïque, Al Djoumhouri, a demandé la démission du ministre de l'Intérieur après ces violences.