Plan hivernal: Duflot présente son plan en pleine explosion des demandes

avec AFP

— 

La ministre du Logement Cécile Duflot a présenté jeudi son "plan d'urgence" pour loger les sans-abri à l'approche de l'hiver, sans satisfaire les associations qui ont dénoncé "un manque de crédibilité budgétaire" au moment où les demandes d'hébergement explosent.
La ministre du Logement Cécile Duflot a présenté jeudi son "plan d'urgence" pour loger les sans-abri à l'approche de l'hiver, sans satisfaire les associations qui ont dénoncé "un manque de crédibilité budgétaire" au moment où les demandes d'hébergement explosent. — Jeff Pachoud afp.com

La ministre du Logement Cécile Duflot a présenté ce jeudi son «plan d'urgence» pour loger les sans-abri à l'approche de l'hiver, sans satisfaire les associations qui ont dénoncé «un manque de crédibilité budgétaire» au moment où les demandes d'hébergement explosent.

Chaque année, le gouvernement, de droite ou de gauche, déploie temporairement des places supplémentaires d'hébergement d'urgence pour les SDF, pour éviter que des sans-abri ne meurent de froid. Mais les associations qui leur viennent en aide dénoncent une gestion au thermomètre, regrettant que les places hivernales se referment au printemps, rejetant les sans-abri à la rue.

Appels sans solutions

Cécile Duflot a reconnu qu'il fallait arrêter cette gestion, «pas acceptable dans un pays comme le nôtre», tout en annonçant une «accélération du plan hivernal» qui sera en place dès le 1er novembre, avec «près de 19.000 places nouvelles» mobilisables.

Depuis quelques semaines, les associations ont constaté une augmentation des demandes d'hébergement d'urgence. Le Samu social de Paris, qui gère le numéro d'appel d'urgence des sans-abri, le 115, fait face à un afflux d'appels, notamment de familles à la rue. Chaque soir, 400 appels sur les 1.200 qu'il reçoit ne trouvent pas de solution.