Peine de mort: Marion Maréchal-Le Pen dit non

POLITIQUE La jeune députée FN est contre la peine de mort, une position en contradiction avec son parti...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Marion Le Pen, le 14 mars 2010 à Saint-Cloud.
Marion Le Pen, le 14 mars 2010 à Saint-Cloud. — REVELLI-BEAUMONT/SIPA

Marion Maréchal-Le Pen s’est déclarée contre la peine capitale, une position que défend pourtant la présidente du Front national, Marine Le Pen. Dans une interview accordée au Mouv’ et relayée par Le Figaro ce jeudi, la jeune députée FN du Vaucluse estime qu’«à titre personnel, je suis contre le rétablissement de la peine de mort. C'est un choix extrêmement difficile qu'on imposerait aux magistrats (…) Je préférerais qu'on instaure la perpétuité réelle.» Le terme de perpétuité réelle correspond à l’enfermement à vie. La «perpétuité réelle» est une position également défendue par le FN.

Cette position sur la peine de mort est différente de celle de la direction du Front national, qui appelle depuis des années au rétablissement de la peine capitale, prônant en outre un référendum sur cette question. Une position qu’a rappelée ce même jour la présidente du FN, Marine Le Pen, sur BFM TV, qui a déclaré: «A titre personnel, je suis pour la peine de mort (…) Du jour où on a supprimé la peine de mort, on a aussi supprimé l'enfermement à vie, qui n'existe pas en France.»

>> Les deux interventions à écouter et à voir ci-dessous

 


Marine Le Pen : 'je suis pour la peine de mort" par BFMTV