Marine Le Pen n'exclut pas des alliances locales pour les municipales

ÉLECTIONS a présidente du FN estime qu'il y a «des patriotes» dans tous les camps...

avec AFP

— 

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a indiqué mardi qu'elle n'excluait pas de conclure des alliances locales avec l'UMP, voire avec "des élus divers gauche", aux prochaines élections municipales de 2014.
La présidente du Front national, Marine Le Pen, a indiqué mardi qu'elle n'excluait pas de conclure des alliances locales avec l'UMP, voire avec "des élus divers gauche", aux prochaines élections municipales de 2014. — Denis Charlet afp.com

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a indiqué ce mardi qu'elle n'excluait pas de conclure des alliances locales avec l'UMP, voire avec «des élus divers gauche», aux prochaines élections municipales de 2014.

«Nous n'excluons rien. Nous n'excluons pas de faire des accords locaux, des listes d'intérêt communal avec d'autres élus, pourquoi pas des élus divers droite, des élus divers gauche. Il n'y a pas des patriotes que dans un camp ou dans un autre, il y en a partout», a déclaré Marine Le Pen, en marge d'une action symbolique de son parti contre le traité budgétaire européen, à L'Etoile (Somme).

Le «diktat» de «M.Fillon et de M. Copé»

Concernant l'UMP, la leader frontiste a estimé que certains élus «se sentent objectivement beaucoup plus proches de nous qu'ils ne se sentent proches de la direction» de ce parti de droite. «Alors, il va falloir que ces élus prennent leur responsabilités», a-t-elle insisté.

«Est-ce qu'ils acceptent de participer à un rassemblement des patriotes, des souverainistes, ou est-ce qu'ils veulent rester sous le diktat de M. Fillon et de M. Copé?», s'est-elle interrogée. «S'ils le font, ils démontreront qu'ils ont une totale liberté d'action et qu'ils font passer l'intérêt général au-dessus des intérêts particuliers d'un parti dans lequel ils se reconnaissent de moins en moins», a-t-elle ajouté.

Selon un sondage publié jeudi, près d'un sympathisant de l'UMP sur trois est favorable à une alliance avec le FN dans la perspective des prochaines élections. Le président d'honneur du FN, Jean-Marie Le Pen, avait jugé «logique» jeudi, dans un entretien à 20 Minutes que son parti passe des accords au niveau local avec des candidats UMP, divers-droite ou indépendants.