Christine Boutin associe à son tour mariage gay et polygamie

POLITIQUE Pour la présidente du PCD, les propos de François Lebel «montrent le malaise d'un certain nombre de maires»...

E.O.

— 

Christine Boutin, le 2 octobre 2012, lors du débat à l'Assemblée nationale sur le traité européen.
Christine Boutin, le 2 octobre 2012, lors du débat à l'Assemblée nationale sur le traité européen. — WITT/SIPA

Pour Christine Boutin, c’est bien simple, autoriser le mariage entre deux personnes du même sexe ouvre la porte à la polygamie. Interrogée jeudi matin sur Europe 1 sur la sortie homophobe du maire parisien François Lebel, la présidente du Parti chrétien démocrate a jugé «vraisemblable» «que si on accepte le mariage homosexuel, on sera amené dans les années à venir à accepter la polygamie en France».

L’éphémère candidate à la présidentielle, qui a pourtant indiqué de son côté ne faire aucun lien entre mariage homosexuel et pédophilie ou inceste, a refusé de condamner les propos de François Lebel, concédant simplement que «c’était plutôt déplacé dans un bulletin municipal». «Il faut faire attention quand on est un élu, je ne trouve pas que ce soit bien qu’il l’ait fait», a-t-elle estimé.

Mais, «ça montre le malaise d’un certain nombre de maires par rapport à cette obligation qui se profilerait de les obliger à marier des homosexuels», a-t-elle poursuivi. «Ils sont de plus en plus nombreux aujourd’hui à dire "Non, nous ne ferons pas de mariage homosexuel", et c’est la raison pour laquelle je pense qu’il faut un référendum sur ce sujet», a conclu Christine Boutin.