Copé: Le traité budgétaire européen oblige «au courage politique» alors que Hollande en manque

© 2012 AFP

— 

Jean-François Copé, secrétaire général et candidat à la présidence de l'UMP, a assuré lundi que le traité budgétaire européen allait contraindre au "courage politique", alors que François Hollande "en manque singulièrement".
Jean-François Copé, secrétaire général et candidat à la présidence de l'UMP, a assuré lundi que le traité budgétaire européen allait contraindre au "courage politique", alors que François Hollande "en manque singulièrement". — Denis Charlet afp.com

Jean-François Copé, secrétaire général et candidat à la présidence de l'UMP, a assuré ce lundi que le traité budgétaire européen allait contraindre au «courage politique», alors que François Hollande «en manque singulièrement».

«Je vais d'autant plus le voter que c'est le seul salut qui soit possible dans un continent en crise», a déclaré le député-maire de Meaux sur BFMTV et RMC. «C'est une sorte de glissière d'autoroute, ce traité, pour dire: attention, on ne peut pas dépenser plus que ce qu'on gagne, si on veut créer des emplois, il faut être compétitifs et si on veut gagner plus, il faut pouvoir travailler plus».

«C'est un texte absolument essentiel», selon lui, «parce qu'il obligera notre pays au courage politique et comme François Hollande en manque singulièrement, c'est une manière de lui dire: quand on prétend être un homme d'Etat, on se met au travail pour la France».

Dénonçant la «solution de facilité» consistant à «matraquer fiscalement les Français», il a dénoncé: «Quand vous voyez les dépenses de certaines collectivités socialistes», régions ou départements, «c'est hallucinant». «Des gaspillages continuent», «M. Hollande ne veut pas serrer la vis, parce que ce sont ses amis».