Bernadette Chirac: «Je pense que Nicolas Sarkozy reviendra»

POLITIQUE L'ancienne première dame pense que l’ex-président de la République, qu'elle a soutenu en 2007 et 2012, «réfléchit certainement beaucoup»...

Enora Ollivier

— 

Bernadette Chirac, le 14 septembre 2012, à Eyrein, près de Tulle.
Bernadette Chirac, le 14 septembre 2012, à Eyrein, près de Tulle. — ORBAN-POOL/SIPA

Bernadette Chirac n’a jamais caché son inclination pour Nicolas Sarkozy. Et aujourd’hui, l’épouse de l’ancien Président croit au retour de celle pour qui elle a fait campagne au printemps. «Je pense que Nicolas Sarkozy reviendra», déclare l’ex-première dame, interrogée sur Europe 1. Mais avant cela, «il faut que l’actuel gouvernement ait le temps de s’exprimer et de montrer comment il peut saisir cette crise à bras-le-corps», estime-t-elle.

Nicolas Sarkozy «a une très très grande capacité. C’est un travailleur acharné», soutient Bernadette Chirac. «Il l’a montré dans les débuts de la crise», poursuit-elle, soulignant «la vitesse à laquelle il a fait venir tous les banquiers. Il s’est situé en premier.»

«Il va peut-être même écrire»

Bernadette Chirac assure avoir «vu deux fois (Nicolas Sarkozy) depuis le retour des vacances». «Mais on ne parle pas politique, ce n’est pas l’heure pour lui. Il réfléchit certainement beaucoup. Il va peut-être même écrire. Je ne sais pas, je n’ai eu aucune confidence. Mais personnellement, je pense qu’il reviendra», a-t-elle insisté. « Je le connais beaucoup depuis très longtemps. Je connais aussi Carla et j’ai beaucoup de chance», ajoute-t-elle.

L’épouse de Jacques Chirac est par ailleurs indulgente vis-à-vis de François Hollande. «Il y a combien de temps qu’il est président de la République? Vous jugez un homme au bout de quatre mois?» Et de revenir à nouveau sur la petite phrase lancée contre le socialiste pendant la campagne –«c'est un homme parfaitement courtois (…) cela dit, ce n'est pas le gabarit d'un président de la République»: «Quand vous avez toutes ces caméras sur vous, quelquefois, on dit une maladresse, on prononce une phrase qu’on aurait mieux fait de garder pour soi.»

Jacques Chirac «ne va pas mal»

Bernadette Chirac donne des nouvelles de son époux, dont les sorties se font rares en raison de sa santé que l’on dit déclinante. Dans un entretien au Parisien, la femme de Jacques Chirac assure que son mari «ne va pas mal». «Alors, bien sûr, ce n’est plus comme quand on a 20 ou 30 ans. Mais il a passé un bien meilleur été que l’année précédente», affirme-t-elle.

«Il va comme un homme de 79 ans, qui aura 80 ans le 29 novembre. La vieillesse, le général de Gaulle l’avait dit, c’est un naufrage. Et je continue à le penser», insiste-t-elle sur Europe 1. «Il n’est ni muet, ni aveugle. Il est capable d’aller se promener. Simplement, il faut veiller sur sa santé, ne pas l’inciter à faire des choses», continue Bernadette Chirac, qui souligne qu’il n’a de toute façon «jamais fait de sport».