EELV: Le mariage de raison continuera entre Cécile Duflot et le gouvernement

POLITIQUE La place des de la ministre écologiste est critiquée, alors que son parti se prononce contre la ratification du traité budgétaire européen...

A.-L. B. avec Reuters

— 

Cécile Duflot, Ministre de l'Egalite des territoires et du Logement, donne une interview dans son bureau du ministère, le 4 septembre 2012.
Cécile Duflot, Ministre de l'Egalite des territoires et du Logement, donne une interview dans son bureau du ministère, le 4 septembre 2012. — V.WARTNER / 20 MINUTES

L’alliance entre les écologistes et le gouvernement socialiste va donc continuer. La présence de Cécile Duflot et Pascal Canfin au gouvernement n’a pas été remise en cause par le refus d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) de voter la ratification du traité budgétaire européen, a-t-on déclaré ce lundi dans l'entourage du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

«La question de la participation de Cécile Duflot et de Pascal Canfin ne se pose pas», a-t-on déclaré à Reuters à Matignon. «Ils font pleinement honneur au gouvernement.» Ce lundi soir sur France 2, la ministre du Logement, Cécile Duflot, a également exclu de quitter le gouvernement, tout comme son parti, Europe Ecologie-Les Verts. «Tant que je suis utile à mon travail de ministre, utile à cette majorité, et tant que le travail que mène le gouvernement de Jean-Marc Ayrault est bon pour notre pays, alors ma place est au sein de ce gouvernement», a-t-elle dit au 20 Heures.

«Une ministre n'a pas à exprimer sa position personnelle»

Dans un premier temps, Cécile Duflot a d'abord refusé de dire si elle était, à titre personnel, pour ou contre le traité. «Je ne suis pas députée (...) Une ministre n'a pas à exprimer sa position personnelle», a-t-elle assuré. Priée de dire s'il n'y avait pas néanmoins un problème de cohérence, la ministre a répondu: «Je soutiens les positions qui ont été prises par le gouvernement, une ratification qui a été décidée au conseil des ministres mercredi dernier.»

L'ex-chef de file du mouvement écologiste avait auparavant précisé avoir géré cette affaire en direct avec le président François Hollande et Jean-Marc Ayrault, qu'elle accompagnera mardi au congrès de l'Union sociale pour l'habitat à Rennes. Selon Matignon, Cécile Duflot et Jean-Marc Ayrault ont échangé «tout le week-end» et lundi matin sur cette décision, qui met les deux ministres écologistes en porte-à-faux.