Présidence de l'UMP: NKM veut «continuer l'aventure» avec ses 6.723 parrains

UMP L'ancienne ministre a échoué à réunir les parrainages nécessaires pour se présenter à la présidence du parti d'opposition...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Nathalie Kosciusko-Morizet, le 15 juin 2012, à Villebon-sur-Yvette, en banlieue parisienne.
Nathalie Kosciusko-Morizet, le 15 juin 2012, à Villebon-sur-Yvette, en banlieue parisienne. — K.TRIBOUILLARD / AFP

Pari perdu pour Nathalie Kosciuko-Morizet, «à quelques jours près». L’ancienne ministre, qui briguait la présidence de l’UMP, n’a pas réussi à réunir ce mardi matin les 7.924 parrainages nécessaires à toute candidature. C’est en effet ce mardi que se déroule la clôture du dépôt des parrainages d’adhérents UMP. Avant d’aller déposer ses 6.723 signatures au siège parisien de l’UMP, l’ancienne ministre a laissé poindre son amertume dans un café du 15e arrondissement, affirmant: «je ne regrette rien. J’ai demandé un report de quelques jours du dépôt des parrainages, qui n’a pas été accepté. C’est râlant. On a privilégié ici la lettre plutôt que l’esprit». Ce report lui aurait permis, selon elle, de réunir le nombre de parrainages nécessaires pour se pouvoir présenter et porter «une troisième voie» dans cette campagne monopolisée par le duel Jean-François Copé/François Fillon.

NKM a lancé quelques piques aux autres candidats, estimant «avoir été la seule à vraiment vouloir aller au bout de cette campagne. J’ai fait cette campagne pour me présenter, pas pour marchander, négocier mes parrainages.» Une campagne pour la présidence de l’UMP, qui, selon elle, ressemble trop «à un duel de personnes. Il y a trop de petites phrases, d’agressivité. Aujourd’hui, nous avons seulement un débat de personnes, pas un débat de fond.»

Structurer son mouvement «la droite forte»

Quant à Xavier Bertrand, qui a affirmé dimanche avoir recueilli 8.200 parrainages mais s’est retiré de la course, NKM tranche: «Je ne comprends pas Xavier Bertrand. C’est trop compliqué. Moi, je ne collectionne pas les parrainages, j’ai fait toute cette campagne pour me présenter.» L’attitude de l’ancien ministre, qui se réserve pour la présidentielle 2017, laisse NKM perplexe. «Faire campagne pour 2017 n’a aucune actualité aujourd’hui», a-t-elle déclaré.

Si la pré-candidate à la présidence de l’UMP échoue à se présenter ce mardi, elle ne compte pas en rester là. NKM  a annoncé vouloir écrire à chacun de ses parrains «afin de continuer l’aventure, d’adhérer à ma démarche». A 20 Minutes, l’ancienne porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy a déclaré vouloir structurer son mouvement «la France droite», en mettant en place des structures et des relais dans chaque Région. «Ensuite, je pense qu’il faut construire une opposition pertinente, créative, et ne pas se dire que tout est gagné pour la droite aux élections municipales de 2014», a-t-elle déclaré.

Les autres candidats sont attendus tout au long de la journée pour déposer leurs parrainages. Bruno Le Maire est attendu vers 12h, l’équipe de Jean-François Copé doit arriver à l’UMP vers 14h, et celle de François Fillon vers 16h.