Présidence de l'UMP: Bruno Le Maire et NKM ne seront pas candidats

POLITIQUE Ils n'ont pas les parrainages requis pour la présidence du parti...

M.P.
— 

Comme prévu, on s'achemine vers un duel Copé/Fillon. Après le retrait de Xavier Bertrand, qui avait pourtant recueilli plus de 7.924 parrainages, NKM et Bruno Le Maire, deux des outsiders, ont annoncé ce mardi matin qu'ils n'avaient pas atteint le seuil fatidique pour concourir à la présidence de l'UMP.

«Hier soir, au dernier pointage, j'étais à un peu moins de 7.000 et même avec le courrier du jour, ça ne passera pas», a dit ce mardi matin Nathalie Kosciusko-Morizet sur Europe 1. «Je le regrette parce que je n'ai pas fait cette campagne pour les parrainages, pour les collectionner, pour les échanger, pour les marchander, j'ai fait cette campagne pour être candidate et pour porter mes idées jusqu'au bout», a-t-elle ajouté.

Le Maire «tout près du but»

Bruno Le Maire, l'ex-ministre de l'Agriculture, affirme de son côté au Monde avoir été «tout près du but». «Il ne me manquait que trois ou quatre jours» pour réunir les parrainages, a-t-il expliqué. Mais l'ex-proche de Villepin préfère voir la bouteille à moitié pleine: «c'est pour moi un point de départ, pas un point d'arrivée».

Les militants de l'UMP devront donc bien trancher entre François Fillon et Jean-François Copé, lequel a recueilli, a-t-il dit sur i-Télé, 30.000 parrainages. Un choc des poids lourds qui s'annonce sanglant pour l'ex-parti majoritaire.