UMP: Xavier Bertrand renonce à la présidence du parti

POLITIQUE L'ancien secrétaire général est candidat, mais à la présidentielle de 2017...

Julien Ménielle

— 

L'ancien ministre Xavier Bertrand, le 25 août 2012 à Nice.
L'ancien ministre Xavier Bertrand, le 25 août 2012 à Nice. — B. BEBERT/SIPA

Il vise... l'Elysée. Xavier Bertrand a annoncé ce dimanche sur I-Télé qu’il renonçait à briguer la présidence de l’UMP. L’ancien secrétaire général a justifié ce choix par sa volonté d'être «candidat à la primaire pour l'élection présidentielle de 2017» et de ne pas «confondre les échéances». «C'est un choix de cohérence, un choix de transparence» car «celui qui sera élu à la tête de l'UMP ne sera en rien le candidat naturel pour la primaire de 2016», a-t-il prévenu.

Ne pas ajouter «de la confusion à la division»

L'ex-ministre n’a en revanche pas indiqué s’il soutenait l’un des six candidats déclarés à la tête du parti. «La victoire se jouera entre François Fillon et Jean-François Copé», a-t-il pronostiqué. «Je dirai le moment venu pour qui je voterai», a promis Xavier Bertrand, qui affirme respecter les aspirations des militants en refusant d'ajouter «de la confusion à la division».

L'ancien ministre du Travail a toutefois convenu avoir tenté le coup d'un «ticket» avec Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Le Maire pour porter un «message de rénovation fort» de l'UMP, mais sans succès. A la différence des autres candidats, Xavier Bertrand affirme pourtant qu'il avait réussi à réunir les 7.924 parrainages requis.