Le poker, ça peut rapporter gros

POKER Cinquante Français auraient gagné plus de 400.000 euros dans leur carrière grâce au poker, selon une étude publiée vendredi par le journal Poker Magazine...

Renaud Ceccotti-Ricci

— 

Le dernier vainqueur des World Series of Poker (WSOP), à Las Vegas, a remporté la jolie somme de 8,7 millions de dollars (6,5 millions d'euros)
Le dernier vainqueur des World Series of Poker (WSOP), à Las Vegas, a remporté la jolie somme de 8,7 millions de dollars (6,5 millions d'euros) — Renaud Ceccotti-Ricci

Tous ceux qui s’intéressent un tant soit peu au poker ont déjà entendu parlé de lui. Bertrand Grospellier, alias «ElkY», est le Bleu le plus connu des tapis vert, la quinte flush royale de cette rubrique… Il est surtout le Français ayant gagné le plus d’argent grâce à son art.
Selon le mensuel Poker Magazine, qui paraît vendredi, ses gains en tournois s’élèvent à 6,454 millions d’euros depuis qu’il a quitté le monde des jeux vidéo, en 2002, pour se reconvertir en joueur de poker professionnel.

Tout le monde n’a pas le talent du Nancéen, pourtant, si l’on en croit le magazine, ils seraient cinquante Français à avoir remporté plus de 400.000 euros dans leur carrière de joueur.

De Patrick Bruel à Patrick Bueno

Côté célébrités, si l’on s’attendait bien entendu à trouver celui qui a rendu le poker populaire en France, Patrick Bruel (24e place avec 750.000 euros et certainement plus si on tient compte de ses revenus annexes au poker comme commentateur pour la télévision ou comme actionnaire du site Winamax), on notera également la présence d’Antoine Arnault, l’un des fils du milliardaire Bernard Arnault (41e avec 481.000 euros de gains)…

A la 22e place (793.000 euros), on y trouve un autre Patrick - Bueno cette fois - plus connu ces derniers jours pour avoir laissé s’accumuler illégalement un amas de déchets de matériaux de construction de 25 mètres de haut et de 200 mètres de long à Limeil-Brévannes (Val-de-Marne)… Tout de suite moins glamour.

Tout ce petit monde devrait bientôt être imposable (tout du moins ceux qui sont basés en France ou qui ne sont pas soupçonnés d’avoir organiser leur insolvabilité comme Patrick Bueno). Dans son rapport d’évaluation sur les jeux d’argent en ligne, paru en octobre, la ministre du Budget Valérie Pécresse souhaite ainsi que les revenus des joueurs considérés comme professionnels soient assujettis à l’impôt