Macao, le poker pour ceux qui jouent gros

POKER Capitale mondiale du jeu depuis plusieurs années, Macao est surtout la ville des plus grosses parties de poker du monde. Les plus grands joueurs y défient chaque jour des milliardaires chinois lors de parties mémorables...

Renaud Ceccotti-Ricci

— 

Johnny Chan et ses dix bracelets WSOP sont les grandes stars du Big Game de Macao
Johnny Chan et ses dix bracelets WSOP sont les grandes stars du Big Game de Macao — APPT

Le Big Game. Comme chaque année au moment de l’Asian Pacific poker tour, un des plus gros tournois d’Asie, les grands noms du poker se retrouvent aux tables de cash game high stakes des casinos de Macao, quatre fois plus nombreux qu’à Las Vegas

Les parties qu’ils y jouent ne sont pas à la portée des débutants (les blindes y sont de 1.300/2.600 dollars).

Chaque jour, des millions de dollars passent de main en main. Il faut dire que les milliardaires sont nombreux à se presser pour jouer face aux spécialistes que sont Phil Ivey, Tom Dwan, Sam Trickett ou Johnny Chan…

Pour le moment, c’est justement Johnny Chan qui semble le mieux parti. Le détenteur de dix bracelets WSOP n’a pas fait mentir ceux qui le surnomment «L’Orient Express». Il aurait déjà cumulé près de 1,5 millions de dollars de gains sur les tables du Starworld's Club Poker King, l'antre du Big Game à Macao.

Patrik Antonius n’a pas les honneurs de ces grandes tables. En effet, il se murmure que le Finlandais se serait vu refuser l’entrée par le créateur du Cirque du Soleil, le Québécois Guy Laliberté, passionné de poker, car il jugeait son style trop «serré». Le Big Game doit tenir ses promesses et les «pinces» ne sont pas les bienvenues…

Pendant ce temps, cinq entrepreneurs chinois ont décidé de lancer bientôt le Macao Pro Am Open, un tournoi à 100 millions de dollars de gains (dont 25 pour le vainqueur). Décidément, Las Vegas a du souci à se faire…