Poker: Greenstein et Johnson font leur entrée au Hall of Fame

POKER Le «Robin des bois» et la «Première dame» vont devenir les 41e et 42e membres à intégrer le temple du jeu à Las Vegas...

Renaud Ceccotti-Ricci

— 

Barry Greenstein et Linda Johnson feront leur entrée au Poker Hall of Fame le 8 novembre prochain à Las Vegas.
Barry Greenstein et Linda Johnson feront leur entrée au Poker Hall of Fame le 8 novembre prochain à Las Vegas. — WSOP

Après Johnny Moss, Doyle Brunson, Johnny Chan, Phil Hellmuth ou Erik Seidel l’an dernier, le Hall of Fame du Poker, le panthéon de tous les aficionados du carré d’as et de la quinte royale, s’est dotée de deux nouveaux joueurs prestigieux en accueillant Barry Greenstein et Linda Johnson.

Nominés par les fans sur Internet, choisis par les 18 membres encore en vie ainsi que par un panel de 17 journalistes spécialisés, le «Robin des bois» et la «Première dame» du poker seront officiellement intronisés le 8 novembre, au Rio Casino de Las Vegas, en pleine finale du Main Event des World series of Poker.

Barry Greenstein était le grand favori parmi les dix candidats (on comptait tout de même trois vainqueurs du Main Event des WSOP: Tom McEvoy, Scotty Nguyen et Huckleberry Seed). Son aura est éblouissante (il a atteint une place payée à 52 reprises lors des WSOP pour 3 bracelets et 2 titres WPT). C’était sa troisième nomination et donc la bonne.

Un livre dédicacé au joueur qui l'élimine

Greenstein est également connu pour sa mentalité et son comportement en dehors d’une table de poker. Lui qui a accumulé plus de 7,5 millions de dollars de gains en tournoi et une fortune considérable en cash game, est surnommé le «Robin des bois du poker» pour sa propension à redistribuer une bonne partie de ses gains à des œuvres de charité. Il est également l’auteur d’un livre de référence sur le poker, Ace on the river, qu’il dédicace à chaque joueur qui l’élimine en tournoi.

Sa «copine» Linda Johnson est elle aussi une figure importante du jeu aux Etats-Unis. C’est une des premières femmes à avoir remporté un bracelet WSOP (elle sera d’ailleurs la deuxième «lady» à entrer au Hall of Fame après Barbara Enright).

Johnson est surtout connue pour son implication pour développer et faire reconnaître le poker aux yeux du grand public. Rédactrice en chef du magazine Card Player de 1993 à 2001, elle a contribué à son succès avant de rejoindre la Poker Players Association, sorte de syndicat des joueurs servant de lobby à Washington. Elle est également directrice de tournoi et à contribuer, comme consultante, à lancer le World Poker Tour.

Enfin, elle aussi est impliquée dans le domaine caritatif puisqu’elle a créé PokerGives.org, une initiative qui permet à n'importe quel joueur de reverser une partie de ses gains pour l’association de son choix.