Estelle Denis est une joueuse française de haut niveau.
Estelle Denis est une joueuse française de haut niveau. — PASCALITO/M6

Poker

« je prends mon rôle très à coeur »

Joueuse L'animatrice Estelle Denis évolue depuis septembre 2010 au sein de la Team Everest

Estelle Denis est journaliste et animatrice pour le groupe M6. Elle est membre sponsorisé depuis 2010 de la Team Everest.

Quelles sont vos obligations au sein de l'équipe Everest.fr ?
Je n'appellerais pas cela des obligations, car c'est un plaisir avant tout. Je joue le maximum de tournois en fonction de mes disponibilités. C'est une fierté de porter leur logo, cela me rappelle mon enfance quand je jouais au football et plus spécialement lorsque je recevais mon équipement. Cette appartenance me pousse à faire de mon mieux et prouver que leur confiance en moi est justifiée. Je prends mon rôle très à cœur.
Le poker a-t-il atteint son pic de popularité ?
Je pense qu'il y a une énorme marge de progression ne serait-ce qu'au niveau des femmes. Il n'y a aucune raison pour laquelle il devrait y avoir moins de femmes que d'hommes qui jouent au poker. Aujourd'hui, le jeu s'est démocratisé et la télévision y a très largement contribué.

Que vous apporte le poker ?
ça fait partie de ma vie, c'est une passion. En tournoi, je suis dans un monde à part, je prends les décisions par moi-même, je suis responsable de mes actes, et c'est cette part d'égoïsme que j'aime. Je me retrouve dans une bulle même si ma famille me manque et que je les appelle à toutes les pauses. Dans cette société où tout va à cent à l'heure, la table de poker est finalement l'un des seuls lieux où l'on peut prendre son temps. Je prends le temps de la réflexion et tout le monde autour de la table respecte cela.

Avez-vous d'autres passions qui vous procurent autant

de sensations fortes ?
J'ai beau chercher, je ne vois pas d'autres passions me procurant des émotions aussi diverses et intenses. Pour faire un parallèle, la montée d'adrénaline au poker peut se comparer à celle qui m'envahit quand le petit bouton rouge de la caméra s'allume lors d'un direct TV. A un degré moindre, il y a le tennis que je pratique à mon humble niveau, je ne suis classée que 15/4, mais pour moi chaque match que je dispute c'est comme Roland Garros (rires).