Full Tilt: La Suisse saisit 14,5 millions d'euros

POKER La justice genevoise, qui enquête actuellement sur les bénéficiaires de l'escroquerie Full Tilt Poker, a bloqué les comptes suisses de 10 responsables du site suspectés de s'être enrichis sur le dos des joueurs...

Renaud Ceccotti-Ricci

— 

Full Tilt et ses dirigeants, dont les joueurs de poker professionnels Howard Lederer (1er en partant de la gauche) et Chris Ferguson (3e en partant de la droite), auraient pu jouer dans Reservoir Dogs
Full Tilt et ses dirigeants, dont les joueurs de poker professionnels Howard Lederer (1er en partant de la gauche) et Chris Ferguson (3e en partant de la droite), auraient pu jouer dans Reservoir Dogs — Full Tilt Poker

Bernard Tapie a  beau vouloir revenir aux affaires en passant par la case poker, le dossier Full Tilt, qu’il espère reprendre, semble bien compliqué à finaliser. Il ne se passe pas un jour sans que l’on ne découvre de nouvelles informations compromettantes sur ce qui était autrefois le 2e site mondial de poker en ligne.

Nouveau rebondissement ce mercredi avec l’annonce par les journaux suisses d’une enquête en cours à Genève. La justice helvète serait en effet en train d’étudier les comptes bancaires suisses de dix anciens responsables du site, mais également de Pokerstars et d’Absolut Poker, deux autres sites fermés par le FBI avant l’été.

Deux millions de joueurs français pourraient être touchés

Selon la Tribune de Genève, la justice aurait décidé le 26 septembre dernier de bloquer ces comptes, saisissant au passage quelque 16 millions de francs suisses (14,5 millions d’euros) mais le journal, qui cite le procureur en charge de l’enquête Dario Zanni, n’exclut pas que d’autres fonds liés au poker en ligne aient été placés dans d’autres banques suisses.

La justice américaine, qui poursuit le site pour blanchiment d’argent aux Etats-Unis, estime que le site serait en réalité une chaîne de Ponzi géante ayant utilisé l'argent des joueurs pour rémunérer ses dirigeants, dont les joueurs Chris Ferguson et Howard Lederer...

Selon l’enquête du FBI, au moment de l’éclatement de la fraude en mars 2011, Full Tilt Poker devait 390 millions de dollars à ses joueurs. Le nombre de joueurs français victimes de cette arnaque serait estimé à deux millions.