Full Tilt Poker: L'heure du dépôt de bilan?

INDUSTRIE Inaccessibles, les sites Internet de l'opérateur pourraient être définitivement fermés...

M. S.

— 

Le site FullTiltPoker.fr.
Le site FullTiltPoker.fr. — 20Minutes

L'île d'Aurigny (Alderney, en anglais) est une des trois îles anglo-normandes qui compose Guernesey. Elle tire depuis quelques années un gros revenu de l'industrie des jeux en ligne en accordant des licences aux entreprises qui veulent s'y installer. Parmi elles, Full Tilt Poker.

Dans un premier communiqué publié à la mi journée, l’Alderney gambling control commission (AGCC) a suspendu la licence de la salle de poker en ligne. Cette licence, et donc la remise en marche du site, ne pourra être effective avant une audition qui se déroulera à Londres, le mardi 26 juillet.

Quelques heures plus tard, l'AGCC a publié un deuxième commentaire à destination des médias. «La décision de suspendre ces licences fait suite à une enquête conduite par l'avocat général du Disctrict Sud de New York, durant laquelle des éléments ont montré que les détenteur de licences et leurs associés ont agi en contradiction avec la législation d'Aurigny», précise le deuxième communiqué.

Les Français pas mieux que les Américains

«La décision de suspendre la licence a été prise dans l'intérêt du public et parce qu'il était urgent d'agir devant l'étendue du problème. Une action devait être entreprise avant l'audition», ajoute Andre Wilsenach, directeur éxécutif de l'AGCC.

Sur ordre de l’AGCC, FullTilt ne doit plus permettre à ses clients de jouer, ni enregistrer de nouveaux clients. L'opérateur ne doit pas non plus accepter de nouveaux dépôts de clients existants ou permettre à ses clients de retirer des fonds. Le black friday a donc des conséquences pour les clients français, le site en .fr de l'opérateur étant indisponible.

Les fonds des joueurs tricolores disposant d'un compte sont, en principe, protégés par l'Autorité de régulation des jeux en ligne. L'Arjel impose aux titulaires d'une licence de ne pas faire fructifier l'argent des joueurs. Celui-ci devrait donc normalement être sur un compte séparé et accessible rapidement.

La protection des joueurs et de leurs fonds doit être le souci numéro 1 de l'organisme, qui devrait donc être rapidement amené à s'exprimer. Pour l'instant, les joueurs tricolores évoluant sur ce site se retrouvent en aussi mauvaise posture que les joueurs américains, dans l'attente d'un remboursement depuis le 15 avril dernier.