Trois sites de poker en ligne ont été bloqués par le FBI le 15 avril 2011.
Trois sites de poker en ligne ont été bloqués par le FBI le 15 avril 2011. — 20minutes.fr

POKER

Black friday: La planète poker va-t-elle s'en remettre?

Le coup de filet du FBI a mis largement à mal l'industrie du jeu américaine...

Absolute Poker et UltimateBet vers la faillite
Ces deux opérateurs ont été véritablement fragilisés par le coup de filet du FBI. Ils continuent de remplir les pages de l’actualité judiciaire. Dans la nuit de vendredi à samedi, les autorités judiciaires du Costa Rica ont procédé à une perquisition au siège de ces sociétés installées pour profiter des exemptions d'impôts et autres facilités. Blanca Gaming, la maison mère qui chapeaute ces deux rooms est annoncée en dépôt de bilan par de nombreux observateurs du circuit. Dans le même temps, les informations évoquant l'arrêt du centre opérationnel du Costa Rica semblent se confirmer avec le licenciement de 300 salariés, soit 95% du personnel.

Rui Cao optimiste, Daniel Negreanu tranquille

Sponsorisé par Full Tilt Poker, le Français Rui Cao joue aux plus hautes limites du jeu en cash-game. Habitué à perdre et à gagner des sommes à six chiffres au quotidien, il s'est expatrié pour continuer à jouer sur le .com avec la planète entière. Il confirme que les joueurs américains sont moins présents mais, «il ne faut pas oublier qu'avec ou sans eux, Full Tilt Poker reste de loin le deuxième site de poker en ligne au monde». «Ce n'est ni une catastrophe ni une opportunité, il y aura juste un peu moins de joueurs pendant quelques mois mais ca ne sera pas dramatique», a expliqué Gohanounet, son pseudo autour des tables, au magazine Poker Interview.

Si on ne peut s'empêcher de penser à une communication de crise et à un certain corporatisme du joueur, il semble bien que Full Tilt et PokerStars aient les ressources pour s'en sortir. Leur développement futur sera pourtant lié à leur présence sur un marché américain régulé. Le législateur lui donnera-t-il ce droit après presque 5 années de fraude? En tous les cas, la période actuelle ne semble pas trop affecter les poids lourds de l'industrie. Les joueurs non plus. Sur son blog, Daniel Negreanu a confié que son «sponsor gérait bien les événements» et que, «globalement, le business semble vraiment tourner comme avant pour PS [PokerStars]».

Les WSOP amoindris...
Les championnats du monde de poker de Las Vegas tirent leur force du nombre d'amateurs présents, des américains pour la plupart. Ces derniers se qualifiaient généralement sur Internet en passant par le site des deux opérateurs mis en accusation par la justice américaine. Cette part de qualifiés étaient estimées à 40% des joueurs inscrits. L'affluence de ce festival va donc probablement baisser mais la qualité sera au rendez-vous car les pros seront fidèles au poste.

Full Tilt et de PokerStars ne vont peut être même pas, ou très peu, organiser de satellites comme l'a indiqué Alexis Laipsker, directeur de la communication pour la France chez PS. «Effectivement, nous n'avons pas encore décidé des dates de satellites. Mais une chose est sûre, les WSOP cette année vont être un bide! Alors on réfléchit», a-t-il expliqué au blogger et joueur professionnel Emerick Mineau.

Un championnat du monde toujours attractif
Si les WSOP vont souffrir comme tout le monde de la baisses des joueurs américains, il est tout de même peu probable que les championnats du monde soient un bide total. L'aura de la compétition reste en effet intacte auprès des amateurs du monde entier et la chaîne ESPN a annoncé il y a quelques jours qu'elle doublait son temps de retransmission des WSOP par rapport à l'an dernier.

Avec un Main Event diffusé pendant six jours, seulement 30 minutes de décalage et le dévoilement des cartes des joueurs, les spectateurs pourront vivre comme jamais l'événement. Un événement qui construira encore sa propre légende, pendant l'été, du 31 mai au 19 juillet. Une victoire française est d'ailleurs à prévoir...