Les trois sites de jeu en ligne ont été fermés par la police fédérale.
Les trois sites de jeu en ligne ont été fermés par la police fédérale. — montage 20 minutes

Poker

Le « Black Friday » du poker

Justice Le FBI a saisi les trois sites leaders du poker en ligne américain

Vendredi 15 avril, le FBI a déclenché un tsunami en saisissant les trois sites leaders du poker en ligne américain que sont PokerStars, Full Tilt Poker et Absolute Poker.

Un homme dans l'œil du cyclone
Au chapitre des chefs d'accusation sont retenues : la violation de la loi UIGEA (Unlawful Internet Gambling Enforcement Act) ; la tenue d'une opération illégale de jeu d'argent ; la conspiration en vue de commettre une fraude bancaire ; la conspiration en vue de blanchir de l'argent. Malgré le vote de la loi UIGEA en 2006, rendant illégaux les transferts monétaires entre les banques américaines et les sites de jeux en ligne, ces trois opérateurs avaient continué d'exercer leur activité sur le sol américain, convaincus de l'interprétation qu'ils faisaient de la loi.
Dans ce procès en cours, il s'avère qu'un témoignage a fortement contribué à l'écriture de l'acte d'accusation. Il provient de Daniel Tzvetkoff, ex-dirigeant d'une société faisant office de tampon, qui aurait renseigné les enquêteurs sur la façon dont étaient fluidifiés les transactions bancaires.
Risquant 75 ans de prison aux Etats-Unis pour blanchiment d'argent et fraude bancaire, celui-ci aurait passé un accord avec les autorités américaines. Il aurait été libéré en août et vivrait caché à New York.