20 Minutes : Actualités et infos en direct
#20MinutesdeplaisirOctavie Delvaux réhabilite les « petites bites »

« Minute Papillon ! » : Du plaisir des « petites bites », réhabilitées par Octavie Delvaux

#20MinutesdeplaisirOctavie Delvaux, autrice et éditrice érotique, souhaite mettre à bas l’obsession sociétale pour les grosses verges
Illustration de courgettes verte et blanche
Illustration de courgettes verte et blanche - Pixelshot  / Canva
Anne-Laëtitia Béraud

Anne-Laëtitia Béraud

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton« J’accepte pour aujourd’hui » dans le bandeau ci-dessous.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

À l’occasion de la Saint-Valentin, 20 Minutes se consacre au plaisir sous toutes ses formes. Oui, on parle de sexualité, mais aussi de plaisirs gustatif, olfactif ou sportif. Dans notre podcast « Minute Papillon ! », nous vous reproposons une série de six podcasts « 20 Minutes de plaisir » jusqu’au 14 février, où l’on explore les plaisirs liés au pouvoir érotique de la voix, aux drogues… ou encore aux fromages fleuris.

Pour ce troisième épisode de notre série de podcasts, intéressons-nous à la réhabilitation des « petites bites », sujet de l’essai d’Octavie Delvaux. L’autrice et éditrice érotique a, sur ce thème, publié un Eloge des petites bites, Pour en finir avec la dictature viriliste, aux éditions La Musardine.

Lire la transcription de l'épisode

Si l’observatrice des sexualités remarque la libération de la parole féminine et la condamnation des abus misogynes, la question de la taille du pénis agite toujours une partie de la société, de la cour de récré aux courriels « enlarge your penis », en passant par les réseaux sociaux mondiaux.

En mêlant témoignages d’hommes plus ou moins membrés, de femmes qui les ont côtoyés, d’urologues et de psychanalystes, Octavie Delvaux affirme : plus l’appendice est petit, plus la recherche du plaisir partagé, de la relation à l’autre et de l’originalité seront au rendez-vous… Elle plaide par ailleurs pour que les sexualités partagées ne se résument pas à une relation phallo centrée, puisqu’on peut vivre une sexualité sans pénétration.

« Redonner leurs lettres de noblesse aux petites bites »

Octavie Delvaux estime dans son ouvrage que « la vision du sexe est binaire. D’un côté une forme de vénération pour les gros phallus, lesquels offriraient le seul gage de virilité et d’une sexualité épanouie, et de l’autre les petites bites, taboues et pour cause : c’est un sujet de honte et de tracas, (…) un boulet au pied ». Or, selon les femmes interrogées par l’autrice, « c’est un boulet au pied qu’il n’est pas justifié de traîner ! ».

« Il y a cette obsession de la grosse verge, explique Octavie Delvaux dans cet entretien, qui donne l’impression, pour les détenteurs de ces grosses verges, qu’ils n’ont rien à prouver, et qu’ils ont toutes les raisons d’être à l’aise avec la sexualité. C’est totalement faux ! »

Voilà pourquoi l’autrice a décidé « de redonner leurs lettres de noblesse aux petites bites, de redorer leur blason, car autant que les grosses, elles ont voix au chapitre, et même beaucoup plus qu’on l’imagine ».

Dossier #20Minutesdeplaisir

Retrouvez dès mardi notre cinquième épisode de notre série podcast « 20 Minutes de plaisir ». Au programme : Quel plaisir trouve-t-on dans la souffrance et la domination, les pratiques BDSM ? Bonne écoute !

Qu’est-ce que « Minute Papillon ! » ?

« Minute Papillon ! » est le podcast de la rédaction de 20 Minutes. On y parle actus, avec des reportages et des entretiens. Une question ? Écrivez-nous à audio@20minutes.fr. Retrouvez ce podcast sur la plateforme gratuite de podcasts de 20 Minutes et sur appli d’écoute préférée tous nos épisodes. Pour faire grandir notre communauté, n’hésitez pas à parler de nos épisodes autour de vous, à les partager sur les réseaux sociaux, et à nous laisser des commentaires

Sujets liés