20 Minutes : Actualités et infos en direct
Podcast« Vieille fille » et heureuse, oui ça existe !

« Minute Papillon ! » : Stop aux clichés et vive la « vieille fille » et heureuse !

PodcastEcoutez Sabrina Erin Gin@OlympeReve, autrice féministe, à propos de la stigmatisation des femmes célibataires
Petit chat tout doux et à croquer
Petit chat tout doux et à croquer - Canva / 20 Minutes
Anne-Laëtitia Béraud

Anne-Laëtitia Béraud

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton« J’accepte pour aujourd’hui » dans le bandeau ci-dessous.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Le 25 novembre, jour de commémoration du martyre de sainte Catherine d’Alexandrie, d’autres femmes ont aussi été fêtées : les « Catherinettes ». Des femmes de plus de 25 ans qui ne sont pas « encore » mariées. ​​​​​La tradition veut qu’elles portent un chapeau aux tons jaunes et verts confectionné pour, ou par elles. Et gare à celles qui ne se marieront pas dans l’année. Elles pourraient devenir « vieille fille », stigmatisée depuis des siècles.

Comment est représentée la femme célibataire ? Aigrie, proche de ses sous et de ses chats, laide, revêche, frigide, désespérée et égoïste… Une figure à laquelle a contribué l’immense écrivain Honoré de Balzac, qui a signé des portraits peu amènes des femmes célibataires, notamment Le curé de Tours, où il évoque une célibataire aigrie, cupide et laide.

Retourner le stigmate

Une image, un stigmate mis en lumière, questionné, et bazardé par plusieurs autrices contemporaines. Parmi elles, citons l’essai Vieille fille de Marie Kock (La découverte), la bande dessinée Sultana, des autrices Lili Sohn et Elodie Lascar (Steinkis), ou encore l’ouvrage Histoire de célibats, du Moyen Âge au XXe siècle, de Juliette Eyméoud et Claire-Lise Gaillard (PUF, 2023). Et l’invitée du podcast « Minute Papillon ! », Sabrina Erin Gin, autrice féministe, sur les réseaux@OlympeReve. Elle a publié l’essai Les hommes ont tué l’amour, aux éditions Leduc.

Cet ouvrage s’intéresse à l’amour, l’amour hétérosexuel, les relations amoureuses et l’évolution du couple dans une société marquée par le patriarcat, qui est, en sociologie, une forme de famille fondée sur la parenté par les mâles, et l’autorité prépondérante du père. Dans cet entretien, Sabrina Erin Gin revient sur la figure de la femme célibataire dans notre société, des parallèles avec la sorcière, et des raisons pour lesquelles elle souhaite briser des modèles idéalisés et potentiellement asservissants, à l’image du couple parfait, ou de la famille.

«Minute Papillon ! », c’est quoi ?

« Minute Papillon ! » est un podcast original de la rédaction de 20 Minutes, disponible sur votre plateforme et application d’écoute préférée, et sur la plateforme de podcast de 20minutes.fr. On y parle d’actus, avec des reportages et des interviews, mais aussi des coulisses de notre média, avec des entretiens avec les journalistes de la rédaction.

Si cet épisode de podcast vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à en parler autour de vous. Pour une idée, un commentaire, une critique, écrivez-nous à l’adresse : audio@20minutes.fr

Sujets liés